Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

les 3 forme de tawhid refutation au innovateur qui pretende que diviser le tawhid en 3 est une innovation.

Publié le par minhaj-sunnite

7417_1207255952100_1549719814_30531016_4380165_s.jpg

 

Premier Fondement : At-Tawhîd

Shaykh Ibn Nâsir As-Sa'dî

 

Le Tawhîd dans l'ensemble de ses différentes formes, c'est le fait d'être convaincu et de croire

fermement que le Seigneur (Ar-Rabb) est unique dans Ses

attributs qui sont parfaits, et de l'unifier dans toutes les formes d'adoration.

Entre dans cette définition :

 

 

1. Tawhid Ar-Rubûbiyyah (l’unicité dans la seigneurie) qui consiste à croire en l'unicité du

Seigneur dans la création, la subsistance, et les différentes

formes de gérance. (1)

(1) Annotations impotantes : Shaykh Al-‘Uthaymîn dit dans son livre Al-Qawlu-l-Mufîd 'alâ

Kitâbi-t-Tawhîd » : l'unicité d'Allah dans la seigneurie consiste

à unifier Allah dans la création, la royauté et la gérance

 

a- Unifier Allah dans la royauté consiste à être convaincu que nul ne possède la royauté en

dehors de son Créateur. Et quand à la possession dont jouissent

certaines créatures en dehors d'Allah, c'est une possession restreinte qui n'englobe qu'une

petite partie de la création, l'homme par exemple possède ce

qui est sous son autorité mais ne possède pas ce qui est sous l'autorité d'autres que lui, de plus

l'homme ne possède pas ce qui lui appartient de manière

absolue ; par exemple s'il veut brûler ses biens ou châtier ses animaux, nous lui dirons que

cela est interdit.

 

b - Unifier Allah dans la gérance consiste à être convaincu que nul ne gère la création en

dehors d'Allah Seul. Quand à la gérance dont jouit l'homme elle

est restreinte à ses propres affaires et à celles qui lui est permis de gérer selon la législation

islamique.

 

c- Unifier Allah dans la création consiste à être convaincu qu'il n'y a pas de créateur en dehors

d'Allah, et quand à ce qui est rapporté prouvant qu'il

existe d'autres créateur en dehors d'Allah, comme la parole du Prophète (salallahu ‘alayhi

wasalam) concernant les dessinateurs (et autres personnes qui

reproduisent les formes vivantes), il leur sera dit : « faites vivre ce vous avez créé.. » Ceci

n'est pas une création véritable, ceci n'est pas non plus

comme donner existence à une chose à partir du néant, c'est plutôt transformer une entité d'un

état à un autre, et non pas de manière absolue mais plutôt

de façon limitée en fonction des capacités de l'homme, et restreint de manière étroite, ceci ne

contredit donc pas notre parole unifier Allah dans la création.

 

 

2. Tawhid Al-Asmâ’i wa-s-Sifât (l’unicité des noms et attributs).

C'est attribuer à Allah tout ce qu'il S'est lui même attribué et ce que Lui a attribué le Messager

d'Allah (salallahu ‘alayhi wasalam) comme noms magnifiques,

et attributs parfaits et élevés, sans les comparer ou les déclarer semblables aux attributs des

créatures, sans en dévier le sens, ni les renier. (2)

(2) Annotations importantes : Shaykh Al-‘Uthaymîn dit dans son livre Al-Qawlu-l-Mufîd 'alâ

Kitâbi-t-Tawhîd » : L'unicité dans les noms et attributs comporte

deux points :

- l'affirmation qui consiste à attribuer à Allah l'ensemble des noms et attributs qu'Il S'est Lui

même attribué dans son Livre ou dans la Sunna de son Prophète

(salallahu ‘alayhi wasalam).

- la négation de la ressemblance, qui consiste à ne pas prétendre qu’une chose ressemble à

Allah dans Ses noms et attributs, comme Allah dit : « Rien ne

Lui ressemble et c'est Lui qui entend et sait tout. ». Il y a donc 4 choses à éviter :

- At-Tahrîf qui consiste à comprendre les Textes d’une manière autre que le sens apparent.

- At-Ta’tîl qui est le reniement de la croyance (impliquée par les Noms et Attributs)

- At-Takyîf qui consiste à interroger sur le comment dans les attributs

- At-Tamthîl qui consiste à affirmer que les attributs (d’Allah) sont semblable à ceux des

créatures). Cela est plus spécifique que la recherche du comment

(At-Takyîf), car tous anthropomorphiste (Mumathil) est nécessairement Mukayyif (c'est-àdire

qu’il donne le comment en disant par exemple que la main d’Allah

est comme celle des créatures) alors que l’inverse n’est pas forcément vrai.

 

 

3. Tawhid Al-Ulûhiyah wa-l-‘Ibâdah (l’unicité dans l'adoration). (3)

Cela consiste à unifier Allah dans l'essence de notre adoration sous toutes ses formes sans Lui

associer quoi que ce soit, tout en reconnaissant l'exclusivité

parfaite de son adoration.

(3) Annotations importantes : Shaykh Al-‘Uthaymîn dit dans son livre Al-Qawlu-l-Mufîd 'alâ

Kitâbi-t-Tawhîd » : Tawhîd Al-Ulûhiyah peut être nommé Tawhîd

Al-‘Ibâdah selon deux points de vue différents :

 

- lorsqu'on attribue l'adoration à Allah, on dit Tawhîd Al-Ulûhiyah

 

- lorsque l'on attribue l'adoration au serviteur on dit Tawhîd Al-‘Ibâdah

 

Et l'adoration peut avoir deux sens :

 

- L'adoration en elle même qui consiste à s'humilier devant Allah en s'acquittant des

obligations et en évitant les interdits tout cela par amour et glorification

pour Allah.

 

- Les formes d'adoration, qui est comme le dit Shaykh Al-Islâm ibn Taymiyyah est un mot qui

englobe tout ce que Allah aime et agrée comme paroles et actes

apparents et cachés.

 

Fait partie de Tawhîd Ar-Rubûbiyyah l'affirmation du décret et du destin. Que ce qu'Il veut

est, et ce qu'Il ne veut pas n'est pas, qu'Il est capable de

toute chose, qu'Il est Celui qui se passe de tout et est Digne de louanges, et tout ce qui existe

en dehors de lui dépend de Lui de manière absolue.

Fait partie de Tawhîd Al-Asmâ’i wa-s-Sifât l'affirmation du sens de tous Ses noms

magnifiques rapportés dans le Coran et la Sunna.

La croyance en Ses noms et attributs comporte trois degrés : la croyance en Ses noms, la

croyance en Ses attributs, la croyance aux règles qui découlent

des Ses attributs. Par exemple, pour la science, dire qu'Il est Omniscient détenant une science

par laquelle Il connaît tout dans l'absolu ; ou qu'Il est

Omnipotent détenant la capacité de réaliser tout dans l'absolu ; ainsi de suite pour Ses saints

noms.

 

Fait partie de cette croyance l'affirmation de Son élévation au dessus de Sa création et Son

élévation au dessus de Son Trône, Sa descente chaque nuit au

ciel le plus proche d'une manière qui convient à Sa grandeur et Sa majesté.

Fait partie de cette croyance l'affirmation de Ses attributs d'essence (Sifât Dhâtiyyah) dont Il

ne se sépare jamais comme l'ouie, la vue, l'élévation,

etc.

De même les attributs d'action (Sifât Fi'liyyah), qui sont tous les attributs qui dépendent de Sa

volonté, comme la parole, la création, la subsistance,

la miséricorde, l'élévation au dessus de Son Trône, Sa descente chaque nuit au ciel le plus

proche, tout cela selon Sa Volonté. Il faut donc croire que

tous ces attributs sont rapportés de manière authentique sans ressemblance, ni reniement, ni

déviation du sens, et qu'ils proviennent de Son Essence et

par lesquels Il convient de Le décrire. Et Le Très Haut n'a cessé et ne cesse d'accomplir et de

parler de la sorte. Et Il fait absolument tout ce qu'Il

veut. Il parle quand Il veut et comme Il le veut, Il ne cesse d'être décrit par l'attribut de la

parole, et est connu par Sa miséricorde.

Fait également partie de la croyance dans les noms et attributs la conviction que le Coran est

la parole d'Allah, descendue de Sa part et incréée, c'est

de Lui qu'il provient et c'est vers Lui qu'il retournera, c'est Lui même qui a parlé véritablement

en paroles et en sens, et Ses paroles ne s’épuisent

jamais et sont éternelles.

 

Entre également en cela la croyance qu'Il est proche et répond (aux invocations), et qu'Il est

en même temps Le Très Haut au dessus de tout, et il n'y a

aucune contradiction entre Son élévation parfaite et Sa proximité parfaite, car rien ne Lui

ressemble dans l'ensemble de Ses descriptions.

Tawhîd Al-Asmâ’i wa-s-Sifât n’est complet que lorsque le croyant reconnaît et croit en tout

ce qui a été rapporté dans le Coran et la Sunna comme noms,

attributs, actions, et règles qui en découlent, d'une manière qui sied à Sa grandeur. Que le

croyant sache que, tout comme rien ne Lui ressemble dans Son

essence, rien ne Lui ressemble dans Ses attributs. Et celui qui pense que certains textes

supposeraient des interprétations de certains attributs vers

des sens éloignés des sens connus, s'est certes égaré d'un égarement évident.

 

  Tawhîd Ar-Rubûbiyyah     n’est complet que lorsque le serviteur est convaincu que toutes les

uvres des serviteurs sont créées par Allah et que leur volonté

découle de la volonté d'Allah, et qu'il ont malgré cela une capacité ainsi qu'une volonté par

laquelle ils accomplissent leur uvres, louables ou détestable,

soumises aux obligations et interdictions, qui amèneront récompenses ou châtiments. Ces

deux volontés ne contredisent pas l'affirmation de la volonté d'Allah

qui est générale et qui englobe les entités, les uvres et les attributs (des créatures) ; et

l'affirmation de la capacité du serviteur à choisir ses oeuvres

et paroles.

 

Quant à Tawhîd Al-‘Ibâdah, il n’est complet que lorsque le serviteur voue exclusivement à

Allah l'ensemble des volontés, paroles, et actes, et jusqu'à ce

qu'il délaisse le polythéisme majeur qui annule le Tawhîd dans sa totalité et consiste à vouer

ne serait-ce qu'un seul acte d'adoration parmi les différentes

formes d'adoration à un autre qu'Allah.

Et la réalisation de cette partie du Tawhîd et sa perfection se trouve dans le délaissement du

polythéisme mineur qui est tout moyen par lequel il est possible

d'atteindre le polythéisme majeur comme le fait de jurer par un autre qu'Allah, l'ostentation et

autre.

 

Dans la réalisation du Tawhîd les gens occupent des degrés différents, en fonction de la

connaissance d'Allah qu'ils ont acquis, ainsi que la mise en pratique

de son adoration de manière apparente et cachée. Et le plus parfait d'entre eux est celui qui

connaît les noms d'Allah de manière détaillée, Ses attributs,

Ses actions, Ses bienfaits, et ce dont Il a informé au sujet de Ses créatures, du jour dernier, de

la récompense, tout ceci rapporté de manière authentique

dans la Coran et la Sunna. Qui les aura compris correctement et qui aura rempli son coeur de

la connaissance d'Allah de Sa grandeur, Sa majesté, Son amour,

du retour vers Lui, et qui se tournera vers Allah face aux tristesses de son coeur, et s'en

remettant exclusivement à Lui sans aucun associé, qui aura

voué à Allah Seul tous ses mouvements et sa quiétude, et ne trouvera la tranquillité qu'auprès

d' Allah par la connaissance, le retour vers Lui, la pratique,

l'abstinence, et aura perfectionné son être par l'intention pure (Al-Ikhlâs) et le suivi (du

Messager), et aura parfait ses semblables en les appelant

à ce fondement.

 

Et il ne perfectionnera ce Tawhîd que lorsqu’il prendra pour alliés les gens de la foi et du

Tawhîd, et se désavouera du polythéisme et des polythéistes,

qu'il s’alliera ou combattra pour Allah, et que son amour sera conforme à l'amour d'Allah.

Source : Al-Fatâwâ As-Sa’diyyah, p.11-14.

Traduit par Abû ‘Abdillah

 

 

Remarque

 

les Koullabites ( secte qui rejette certains attributs d’Allah ) essaient de toute leur force de faire

croire aux gens que ibnu taymia est l'auteur du tawhid divisé en 3 catégories, soit ils sont

ignorants, soit ils mentent sciemment, dans le premier cas ils ne sont quand même cas excuse

car on n'affirme pas une chose sans savoir de quoi on parle.

voici donc le genre de paroles des koullabites ( asha'irah souffyah ) lorsque vous leurs dites que

les salafs (pieux predecesseurs) avaient divise le tawhid en 3 categories :

Citation:

Quelle horreur d'avoir partagé le tawhid en trois, c'est la pire des innovations!!! AUCUN

Salaf n'a divisé le tawhid en trois. Les innovations sont interdites en 'Aquida.

Le tawhid est la Science de l'Unicité, Allah est UN, donc il n'y a pas différents types de

Tawhid! C'est paradoxal...

et selon eux, il n'y a aucune preuves concernant ce sujet et aucun salafs(pieux

predecesseur) n'a procédé a une telle division dans l'unicité comme ils le prétendent dans

cette parole:

 

Leur subdivision du monothéisme en tawhîd ar-rubûbiyyah et en tawhîd al-ulûhiyyah est une

subdivision inédite et inconnue avant Ibn Taymiyah, allant par ailleurs à lencontre de la

raison comme on pourra le constater. Lorsquune personne embrassait lislam, le Messager

Allâh paix et bénédictions sur lui ne lui enseignait pas que le monothéisme comportait

deux volets et que lon ne devenait musulman quaprès avoir adhéré à tawhîd al-ulûhiyyah. Il

ne fit aucune allusion à ce sujet, pas même par un mot, et nul, parmi le salaf, dont les tenants

de la subdivision se réclament frauduleusement à tout bout de champ, na opéré cette

distinction(...)

 

-jusqu'à ce qu'ils ( koullabites ) citent ce verset-

Il est le Seigneur des cieux et de la terre et de tout ce quil y a entre eux. Adore-Le donc, et

sois constant dans Son adoration. Lui connais-tu un semblable ?

Nous leurs repondons biensur qu'il n'y a aucun verset ou hadith qui est venu clairement

dire que: le tawhid se divise en trois, ou les conditions du tawhid sont aux nombres de sept,

les conditions de la priere de neuf, etc..., ce n'est simplement les savants qui ont défini ces

conditions en étudiant les textes religieux. cad qu' en étudiant le Coran ils se sont

apperçus que l'unicité d' Allah se divise en trois parties et ce en se basant sur certains

versets.

Ce verset est déja une preuve contre eux car il stipule bien la subdivision du tawhid; lorsqu'

Allah dit: "Il est le Seigneur des cieux et de la terre et de tout ce qu’il y a entre eux." ceci

est l'unicité dans la seigneurie.

Adore-Le donc, et sois constant dans Son adoration. ceci concerne l'unicité dans

l'adoration,

 

Lui connais-tu un semblable ? et ceci concerne l'unicité d'Allah dans Ses noms et attributs.

Sheykh 'abderrahman Sa'dy explique dans "el mawâhib el rabbâniya minal ayâtil qurâniyya"

p.44 que ce verset est une preuve que le tahwid d'Allah st de trois formes ainsi

que sheykh el 'Utheymin dans l'introduction de kitab tawhid.

Ainsi que la sourate "nass" et "el fatiha" sont des sourates qui englobent les trois points

du tawhid.

Et avant eux l'imam ibn el Qayyim explique dans "le sentier des itinérants(3/450)" que

tout le Coran ne parle que de l'unicité d'Allah, car le Coran parle soit:

 

1/ d'informations sur Allah Ses noms et attributs

 

2/ un appel à Son adoration sans rien ne lui associer, et un rejet du polythéisme,

 

3/ aux ordres et aux interdictions et se conformer à Son obéissance

 

4/ des infromations sur ceux qu' Il a comblé de Ses faveurs dans l'ici-bas et l'au-delà en

se soummettant à Lui,

 

5/ des informations sur les polythéistes ainsi que leur châtiment dans l'ici-bas et l'audelà.

et pour résumé voici une liste de salafs qui affirmaient l'unicité dans l'adoration et de la

seigneurie:

 

Abou Hanifa : Allah est invoqué vers le haut et non vers le bas car ceci n'est pas une

caractérisque de la seigneurie et de la divinité. (fiqh el absat: 51)

 

ainsi que son élève Abou youssouf dans kitab tawhid de ibn Mandah de meme que

l'imam el açbahâny a rapporté une parole similaire dans "el hajja fi bayân el mahajja"

 

L'imam Tabary a dit dans son tafsir concernant le verset: "et sache qu'il n'y a pas de

divinité sauf Allah": Sache ya Muhammed qu'il n y a aucun adoré qui mérite l'adoration

(la divinité) sauf Allah.

 

L' imam ibn Hibbân a dit dans "rawdatul 'uqala": louange à Allah, L'Unique dans

l'adoration et L'Unique dans la seigneurie.

 

De même que l'imam ibn batta a expliqué ceci dans el ibâna:

les fondements de la foi en Allah repose sur trois points:

 

- Le serviteur doit croire en la seigneurie d'Allah, afin qu'il soit différent de ceux qui

affirment qu'il n'y a aucun créateur.

 

- le serviteur doit croire qu' Allah est unique dans l'adoration afin qu'il soit différent de

ceux qui ont approuvé qu'Allah est le Créateur mais Lui ont donné des associés.

 

- le serviteur doit croire qu'Allah est décrit par des attributs comme la science la puissance

la sagesse et autres attributs comme Il S'est Lui-même décrit dans Son livre.

 

L'imam Tourtoushy a dit dans "siraj el mulouk": ...et je témoigne qu'Allah est unique

dans la seigneurie et l'adoration...

ainsi que d'autre parole de l'imam el Qurtuby, ibn Mandah, et autres savants que

sheykh 'abderrazzaq el'abbad a mentionné dans son livre "el qawl sadid fi man ankara

aqsama tawhid"

mais egalement :

 

sfarini[m.112H] a dit :

« Sache ! que le tawhîd possède trois catégories :

Tawhîd ar-rouboubiya [unicité d'Allâh dans la Seigneurie],

Tawhîd al-Oulouhiyyah

[unicité d'Allâh dans l'adoration],

et Tawhîd Asmâ was-sifât [unicité d'Allâh dans Ses

Noms et Attributs] »

(Lawâmi' al-Anwâr ul-Bahiyyah 1/128 de Sfârinî. )

 

Pour la division du tawhîd en trois categories, se referrer directement a :

al-Ibânah 'an Sharî'at il-Firqatin-Nâjiyah p. 693-694 de Ibn Battah (m. 387H) ; Kitâb

ut-Tawhîd de Ibn Mandah [m. 395H] et al-Houjjah fî Bayân il-Mahajjah 1/85, 1/111-113

de Abul-Qâsim al-Asbahânî (535H) . )