Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

refutation des ahbaches par les salaf sur l istawa:

Publié le par عيس ا بو ا نس

 

27062 100719703300098 100000862064362 18843 890805 n

parole des salaf :

Mohammed ibn Ishâq ibn Khuzaïma (m. 395 h.) : « À quiconque ne reconnait pas qu’Allah est au-dessus des cieux sur Son Trône bâin ‘an khalqihi, il incombe de lui sommer de se repentir, et s’il refuse, de lui trancher la tête, et de jeter sa dépouille aux ordures afin qu’il ne dérange pas les musulmans et les dhimmî de son odeur fétide ! »
Sheïkh el Islam l’a évoquée dans bayân talbîs el jahmiya (2/42, 582), Dur ta’ârudh el ‘aql wa e-naql (6/264), el hamawiya (329, 340) ; et au sujet de laquelle il fait le commentaire suivant : « el Hâkim l’a rapporté selon ce dernier, avec une chaîne narrative authentique. »


l imam Ahmad Ibn Hanbal (m 241 H) ,le grand défendeur de la souna et éradicateur de la bida'a , a dit:" Ces ces hadith doivent etre laissés comme ils sont .Nous les affirmons et nous ne faisons pas de similitude( avec la création).C est sur cela que les Savant se sont mis d'accord" ( Ibn Al Djawzi dans " Manaqibul Imami Ahamad" p 155-156)

 

1) Al Qa'nabi(m 221H), le sheikh de l imam Mouslim: Celui qui n affirme pas que le Tout Miséricordieux S 'est élever sur le Trone ,alors c est un jahmite

L I mam Adh-Dhahabi rapporte dans < moukhtasar al'oulouww> ce qui suit a la page 178:

Bounan Ibn Ahamad a dit :< Nous étions chez Al Qanabi,qu'Allah lui fasse misericorde ,et il a entendu un homme parmi les jahmites dire :"Le Tout Miséricordieux a dominé le Trone". Ensuite Al Qa'nabi a dit:"Celui qui na pas pour conviction(certaine) le fait que Allah soit élevé sur le Trone comme il est admi dans l'esprit de la masse (des gens),alors est un jahmites.>

notes: ce qui est signifié par< la mase(des gens)>c et l ensemble des gens de science(ahl al-ilm) comme cela a été explicité dans la biographie de Yazid Ibn Haroun, l'Imam des gens de Wasit.Al Qa'nabi faisait partie des imams de la guidée ( houda),au point meme que les savant (specialiste dans la science du hadith) exagérent sur son compte en le considérant supérieur a l'Imam Malik.il est morts en l'an 221 de Hégire et est un des grand maitre de l Imam Mouslim.

 

 

2)Mouhammah Ibn Mous'ab Al Abi(m 228H): J atteste qu'Allah est au dessus du Trone ,au desuus des sept cieux,pas comme dissent les libres penseurs impies

 

 

Limam Ad-Daraqoutouni rapporte dans <Kitab as-sifat>(avec le Tahqiq de Ali Nasir A-Faqihi,n°64 page 7),ce qui suit avec sa propre chaine de transmission:

 

Mouhammah Ibn Makhlad nous relata d'aprés Mouhammah Ibn Mouhammah Ibn Omar Ibn Al Hakam Abou Al Hasan Ibn Al Atta qui dit: "J ai entendu Mouhammah Ibn Mous'ab Al Abid dire :Celui qui prétend que tu ne parleras point et que tu ne verras point dans l'audela,alors il est mécréant en ton Visage et il ne Te connait point! Jatteste que Tu es au dessus du Trone ,au dessus des sept cieux, pas comme le professent Tes ennemis, les libre penseur impies(zanadiqa)"

 

3) L'imam Ahmad Ibn Hanbal (mort en 241 H) : Allah est au dessus des sept cieux, sur le Trône, séparé et distinct de Sa création.

L'imam Adh-Dhahabi rapporte dans «moukhtasar al-'oulouww» ce qui suit, à la page 189 :

Yoûsouf Ibn Moûsa Al-Qattân, le shaykh d'Abou Bakr Al-Khallâl, dit : «On a dit à Abou Abdoullah : "Allah est au dessus du septième ciel sur Son Trône, distinct et séparé de Sa création, et Sa puissance et Sa Science sont en tout lieu ?" Il répondit : "Oui, Il est sur le Trône et rien n'échappe à Sa science"»

Note : Al-Qattân est digne de confiance (thiqa) et il est parmi les maîtres d'Al-Boukhari. Il est mort en l'an 253 de l'hégire. Al-Khallâl a entendu de lui (des récits), et la chaîne de transmission du récit est authentique.

 

4) Ismâ'îl Ibn Yahya Al-Mouzani (mort en 264 H), élève de l'imam Ach-Châfi'î : Allah est au dessus du Trône, avec Son essence, séparé et distinct de Sa création

 

Il est Aboû Ibrâhîm, Isma'îl Ibn Yahyâ Ibn Isma'îl Ibn 'Amr Ibn Mouslim Al-Mouzani Al-Misri, élève de l'imam Ach-Châfi'i . Il est né en 175 de l'hégire et mort en l'an 264 H. Parmi ses maîtres, il y a Ach-Châfi'î, Nou'aym Ibn Hammâd, 'Ali Ibn Ma'bad et As-Sabagh Ibn Nafi'. Parmi ses élèves, il y a Abou Bakr Ibn Khouzayma (m. en 311 H), Aboû Ja'far At-Tahawî (m. 321 H) et Zakariyya Ibn Yahyâ As-Saji (m. 307 H).

 

«Elevé, au dessus de Son Trône (avec sa Majesté et son Essence), et il est proche de Sa création avec Sa science . Sa science englobe toutes choses (...)»

 

«Elevé au dessus de Son Trône, séparé et distinct de Sa création, existant, et non pas par une non-existence ou une absence.»

 

Voila donc la croyance d'Al-Mouzani, qu'Allah lui fasse miséricorde, et il est en accord avec la croyance de la totalité des Pieux prédécesseurs (as-salaf as-sâlih). Sur une période allant jusqu'à l'an 400 de l'hégire, il est impossible pour quiconque d'imputer une autre croyance aux salaf à part celle-ci , excepté les jahmites athées, les mou'tazilites et leurs semblables parmi les suiveurs du mécréant Ibn Sina (Avicenne) qui a dit : " Allah n'est ni à l'extérieur de la création ni à l'intérieur" . Les premiers ach'arites, qui étaient koullabites dans la croyance, ne reniaient pasal-'oulouww et al-istiwâ contrairement aux ach'arites contemporains, alias les néo-jahmites.

 

5) L'imam Adh-Dhahabi rapporté les propos d'Al-Mouzani : Le Tawhîd d'une quelconque personne n'est pas valable tant qu'il ne sait pas qu'Allah est au dessus du Trône

 

L'imam Adh-Dhahabi rapporte dans " siyar a'lâm an-nouboulâ' " ( 12/494) :

 

قال عمرو بن تميم المكي سمعت محمد بن إسماعيل لترمذئ قال سمعت المزني يقول لا يصح لأحد توحيد حتى يعلم أن الله تعالى على العرش بصفاته قلت له مثل أي شيء قال سميع بصيرعليم

 

Traduction :

 

'Amr Ibn Tamîm Al-Makki dit : J'ai entendu Mouhammad Ibn Isma'îl At-Tirmidhi dire : J'ai entendu Al-Mouzani dire : " Le Tawhid d'une quelcoque personne n'est pas valable tant qu'il ne sait pas qu'Allah est au dessus du Trône avec ses Attributs." J'ai dit : " Comme quoi ?" Il dit : " Entendant, Voyant, Savant "

 

6) Ishâq Ibn Rahawayh (mort en237 H) : Allah est sur le Trône, séparé et distinct de Sa création

 

Dans «moukhtasar al-'oulouww», l'imam Adh-Dhahabi rapporte ce qui suit à la page 191 :

Ishâq Ibn Rahawayh, le savant du Khourasân (mort en 237 H) :

 

Harb Ibn Isma'îl Al-Kirmânî (m. en 280 H) dit : J'ai dit à Ishâq Ibn Rahawayh : «A propos de la parole du Très-Haut (Pas de conversation secrète entre trois sans qu'Il ne soit leur quatrième), comment doit-on en parler ?» Il dit :

 

«Où que tu sois, Allah est plus proche de toi que ta veine jugulaire, mais Il est séparé de Sa création (bâ'in min khalqihi)»

 

il (Ishâq Ibn Rahawayh) a relaté d'après Ibn Al-Moubarak (m. en 181 H) sa parole :

 

«Il (Allah) est au dessus de Son Trône, séparé et distinct de Sa création (bâ'in min khalqihi)»

 

Ensuite, il (Ishâq Ibn Rahawayh) dit :

...

«La chose la plus évidente et manifeste par rapport à cela est la parole du Très-Haut :

 

(Le Tout-Miséricordieux s’est établi sur le Trône)»

 

6) Hichâm Ibn 'Oubaydoullah Ar-Râzî (mort en 221 H) : Une personne n'affirmant pas qu'Allah est au dessus de Son Trône, distinct et séparé de Sa création, doit rester en prison.

 

L'imam Adh-Dhahabi rapporte dans «moukhtasar al-'oulouww», à la page 181, ce qui suit :

 

Ibn Abî Hâtim rapporte d'après 'Ali Ibn Al-Hasan Ibn Yazîd As-Soulami d'après son père : «J'ai entendu Hichâm Ibn 'Oubaydoullah Ar-Râzî dire à un homme - cet homme avait adopté les positions jahmites, s'en était repenti et a été ammené auprès de Hichâm Ibn 'Oubaydoullah pour en être interrogé- : "Attestes-tu qu'Allah est au dessus du Trône, séparé et distinct de Sa création ? Il lui répondit : "Je ne sais pas ce que signifie "distinct et séparé de Sa création". Il (Hichâm Ibn Oubaydoullah Ar-Râzî) dit : "Ramenez-le (en prison) , il ne sait pas encore repenti."»

 

7) 'Âsim Ibn 'Ali (mort en 221 H) , le shaykh d'Al-Boukhârî : J'ai débattu avec un jahmite et il est apparu clairement qu'il ne croit pas en un Seigneur au dessus du ciel

 

L'imam Adh-Dhahabi rapporte dans «moukhtasar al-'oulouww», à la page 179, ce qui suit :

 

Il nous a été rapporté d'après 'Âsim Ibn 'Ali Ibn 'Âsim Al-Wâsitî ce qui suit : «J'ai débattu avec un jahmite et il est apparu clairement qu'il ne croit pas en un Seigneur au dessus du ciel»

 

8) Wahb Ibn Jarîr (mort en 206 H) : Les Jahmites tentent d'affirmer qu'il n'y a rien au dessus du ciel

 

L'imam Adh-Dhahabi rapporte dans «moukhtasar al-'oulouww», à la page 170, ce qui suit :

 

Mouhammad Ibn Hammâd dit : «J'ai entendu Wahb Ibn Jarîr dire : "Prenez garde à l'opinion de Jahm, ils essaient de dire qu'il n'y a rien au dessus du ciel, ce n'est (rien d'autre) qu'une inspiration du Diable, ce n'est (rien d'autre) qu'une mécréance»

 

9) Abd Ar-Rahmân Ibn Mahdî (mort en 198 H) : Les Jahmites veulent renier le fait qu'Allah soit au dessus du Trône

 

L'imam Adh-Dhahabi rapporte dans «moukhtasar al-'oulouww», à la page 169, ce qui suit :

 

Il a été rapporté par plus d'une personne, avec des chaînes de transmission authentiques, qu'Abd Ar-Rahmân -celui à propos duquel 'Ali Ibn Al-Madîni a dit : "Si je devais jurer entre l'angle(de la Ka'ba) et la station (d'Abraham), je jurerais que je n'ai jamais vu quelq'un de plus savant que Ibn Mahdî " - : « Les jahmites veulent renier le fait qu'Allah ait parlé à Moise et qu'Il soit au dessus du Trône. Je considère que l'on doit leur donner un délai pour se repentir. Soit ils se repentissent, soit on les met à mort. »

 

10) Mouhammad Ibn Yoûsouf Al-Firyâbî ( mort en 212 H), le shaykh de l'imam Al-Boukhâri : Celui qui dit qu'Allah n'est pas sur Son Trône est un mécréant

 

L'imam Al-Boukhâri rapporte dans son ouvrage «khalq af'âl al-'ibâd» ce qui suit (à la page 15) :

 

«Celui qui dit qu'Allah n'est pas sur Son Trône, alors c'est un mécréant, et celui qui prétend qu'Allah n'a pas parlé à Moïse, alors c'est un mécréant. »

 

Notes :Tout comme les jahmites et les mou'tazilites, les ach'arites ont également nié le fait qu'Allah ait parlé au prophète Moise. Pour eux, Allah est muet et est incapable de parler avec une voix et des lettres. Il est clairement prouvé par le Coran, la Sounna et les paroles des Pieux prédécesseurs qu'Allah a réellement parlé à Moise de vive voix, directement et sans intermédiaire. Celui qui prétend le contraire est un mécréant.

 

 

 

 

11) Soulaymân At-Taymi (mort en l'an 143 de l'hégire) : Si on me questionne en me disant «Où est Allah ?», je répondrais « Au dessus du Ciel »

L'imam Adh-Dhahabi rapporte dans « moukhtasar al-'oulouww » ce qui suit (à la page 133) :

uluww-000h-p133-no114-sulaymaan-at-taymee.gif

Traduction :

Sadaqa dit : « J'ai entendu Soulaymân At-Taymî dire : "Si on me questionne en me disant «Où est Allah ?», je répondrais " Au dessus du Ciel (fî as-samâ') "»

Soulaymân est un homme de science et d'actoon et il fait partie des gens de Bassorah

12) Adh-Dhahâk (m. 105 H.) : Allah est au dessus du Trône et Sa science est avec eux où qu'ils soient

L'imam Adh-Dhahabi rapporte dans « moukhtasar al-'oulouww » ce qui suit, à la page 133 :

-adh-dhahaak.gifTraduction :


Le hadith de Mouqâtil Ibn Hayyân d'après Adh-Dhahâk concernant la parole du Très-Haut «Pas de conversation secrète entre trois sans qu'Il ne soit leur quatrième». Il (Adh-Dhahâk) dit : « Il (Allah) est sur le Trône et Sa science est avec eux ». Dans une version, il dit : « Il est au dessus du Trône et Sa science est avec eux ». Et encore dans une autre version, il dit : «Il est au dessus du Trône et Sa science est avec eux où qu'ils soient».

Rapporté par Aboû Ahmad Al-'Asâl, Aboû Abdoullâh Ibn Batta et Aboû 'Omar Ibn Abd Al-Barr avec de bonnes chaînes de transmission. Mouqâtil est un imam de confiance.

13) Masroûq (m. 62 H) : Lorsqu'il rapporte d'Aïcha en disant : « Celle qui fut innocenté depuis le dessus des sept cieux »

L'imam Adh-Dhahabi rapporte dans « moukhtasar al-'oulouww » ce qui suit, à la page 128 :

-masrooq.gif

Traduction :

Lorqu'il rapporta d'Aïcha, Masroûq dit : « La véridique, fille du véridique, la bien aimée du bien aimé d'Allah, celle qui fut innocenté depuis le dessus des sept cieux, m'a rapporté que...»

La chaîne de transmission du récit est authentique.

1 4) Ka'b Ibn Al-Ahbâr (mort en 32 H) cite la Torah : « Je suis Allah, au dessus de Mes serviteurs, et Mon Trône est au dessus de toute Ma création »

L'imam Adh-Dhahabi rapporte dans « moukhtasar al-'oulouww » ce qui suit, à la page 128 :

-kab-al-ahbaar

Traduction :

Ka'b Ibn Al-Ahbâr dit : « Allah, le Puissant et Majestueux, a dit dans la Torah : " Je suis Allah, au dessus de Mes serviteurs, et Mon Trône est au dessus de toute Ma création, et Je suis au dessus de Mon Trône, J'administre les affaires de Mes serviteurs, rien de ce qui se trouve dans le ciel et la terre ne M'est caché " »

Ce récit est rapporté par les dignes de confiance (thiqât).

Notes : Ka'b Ibn Al-Ahbâr était un savant juif originaire du Yémen et s'était converti à l'Islam durant le califat d'Aboû Bakr. Il est venu à Médine durant le califat de 'Omar. Ibn Hajar Al-'Asqalâni et Ibn Hibbân le considèrent comme digne de confiance (thîqa).

Ce récit est également rapporté par Ibn Batta ainsi que par d'autres.

15) Ayyoûb As-Sakhtiyânî (m. 131 H) : Les thèses des mou'tazilites se résument à dire qu'il n' y a rien au dessus du Ciel

L'imam Adh-Dhahabi rapporte dans «moukhtasar al-'oulouww» ce qui suit, à la page 132 :

ayyub-sakhtiyaani.gif

Traduction approchée du sens :

D'après Hamâd Ibn Zayd, il dit : J'ai entendu Ayoûb As-Sakhtiyânî - les mou'tazilites furent évoqués- et il dit : «Les thèses des mou'tazilites ne se résument qu'à dire qu'il n'y a rien au dessus du Ciel»

 

 

 

 

Consensus des Salafs sur les attributs d’Allah.

 

 

L’Imam Al-Awza’i, la Sommité du Fiqh (m 157 H) a dit " J’ai demandé à Zouhri et à Maqhoul à propos des versets sur les attributs (d’Allah) et ils ont dit " Laisse les comme ils sont " ". [ Al-Lalika’i dans " Sharh Usoulul-I’tiqad " 3/140 et Ibn Qudama Al Maqdisi dans " Dhammut-Ta’wil " p 18, a...vec ...une chaine de transmission ( isnad) hassan (bon) ]

 

Al-Walid ibn Mouslim (m 194 H) à dit :" J’ai questionné Malik, Al-Awza’i, Layth ibn Sa’ad et Soufian Ath-Thawri, qu’Allah leur fasse miséricorde, à propos des Attributs et ils ont tous dit : " Laisse-les sans demander " Comment ? " ". [ Al-Adjuri dans " Ash-Shari’a " p 314, Al-Bayhaqi dans " Al-Asma Was-Sifat " p 453 et aussi " Al I’tiqad " p 118, avec un isnad hassan ]

 

 

Imam Ahmad Ibn Hanbal ( m 241 H), le grand défenseur de la Sunna et éradicateur de la Bid’a, a dit : " Ces hadiths doivent être laissés comme ils sont … Nous les affirmons et nous ne faisons pas de similitude ( avec la Création). C’est sur cela que les Savants se sont mis d’accord ". [ Ibn Al-Djawzi dans " Manaqibul Imami Ahmad " p 155-156 ]

 

 

Cheikh Rabi’a Ar-Ra’i ( m 136 H) a dit : " l’Etablissement (Al Istiwa) n’est pas inconnue, le comment n’est pas compréhensible. D’Allah vient le message, il convient au Messager de le transmettre et il nous convient d’affirmer ". [ Bayhaqi dans " Al-Asma Was-Sifat " p 516, Ibn Taymiya dans " Al-Hamawiya " p 80, Al-Khallal à dit cela avec une chaine dont tous les narrateurs sont dignes de confiance ]

 

 

L’Imam Soufian ibn ‘Uyayna, grand Erudit du Hidjaz, a dit : " Tout ce avec quoi Allah s’est décrit dans son Livre, alors sa récitation est son explication, sans se demander " comment ? " et sans assimiler ( à la Création) ". [ " Sharh Usoulil-I’tiqad " p 736, Ad-Daraqutni dans " As-Sifat " p 61, " Dhammut-Ta’wil " p 17 n° 22, par différentes chaînes de transmission ]

 

 

Il a aussi dit à propos des hadiths sur les attributs : " Nous les racontons comme ils nous sont venus, sans demander le comment ". [ Ad-Daraqutni dans " As-Sifat " p 63, " At-Tamhid " de Ibn ‘Abdil-Barr 7/147 avec une chaîne sahih ]

 

 

Cheikh Ibn Abdallah à dit à propos des gens qui rejettent les hadiths sur les Attributs : " Ceux qui sont venus avec ces hadiths sont les mêmes que ceux qui sont venus avec le Quran … Et nous ne connaissons Allah qu’à travers ces hadiths ". [ " As-Sunna " (1/273) de Imam ‘Abdallah ibn Ahmad, " Ash-Shari’a " p.306 de Al-Adjuri avec une chaîne sahih ]

 

 

L’illustre Imam Malik, répondit à quelqu’un qui lui demandait : " Comment Allah s’est-il établi sur le Trône ? ". Il lui dit " Al- Istiwa est connu, le comment est inconnu, croire en cela est une obligation et poser des questions à ce sujet est une innovation Et je ne vois en toi qu’un innovateur". Il ordonna alors qu’il soit expulsé de la mosquée. [" Al-Asma Was-Sifat " p 516 ]

 

 

Il a aussi dit " Le Tout Miséricordieux s’est établi comme Il l‘a lui-même décrit, et il ne faut pas demander " Comment ? " puisque cela est inconnu. [" Al-Asma Was-Sifat " p 516. Ibn Hadjar a dit dans Fath Al-Bari (13/106) que sa chaîne était hassan ]

 

 

L’Imam Abou Hanifa, dont la réputation n’est plus à faire, a dit " Il est quelque chose ( Chayoun ), mais pas comme les autres choses, et le sens de Chayoun est affirmé sans considérer un corps et des organes. Il n’a pas de limite et de partenaire ou de rival, et il n’y a pas de similitudes possibles. Et Il a une Main, une Face et une Entité ( Nafs). En ce qui concerne ce qui est mentionné dans le Quran : La Face, la Main, l’Entité : ce sont ses attributs, et il ne faut pas demander le comment. Et il ne faut pas dire que Sa Main est Son Pouvoir ( Qudra) ou Faveur ( Ni’ma) car cela annule Son Attribut, et c’est la parole des gens du destin ( Al-Djabaria : selon eux, l’homme est contraint au péché et n’a pas de volonté propre) et des Mou’tazila ( Rationalistes). Mais Sa Main est Son Attribut sans demander le comment, Sa Colère ( Ghadb) et Son Plaisir ( Rida) sont ses Attributs sans demander le comment. " [ Fiqh Al-Akbar p 36-37 avec le commentaire de Moulla ‘Ali Al-Qari ]

 

 

Le célèbre Imam Ash-Shafi’i a dit : " A Allah appartiennent les Noms et Attributs qui sont cités dans le Livre et ceux que le Prophète (saw) a enseigné à la communauté. Il n’est pas possible à une personne de renier ces Attributs et Noms. Donc quiconque les contredit après que les preuves évidentes lui eurent été établies, devient alors mécréant, et s’il ne connaît pas toutes les preuves alors il est excusé à cause de son ignorance, car la science ne peut être obtenue par la raison. Donc, nous affirmons les Attributs et nions l’assimilation avec la Création ( Tashbih ), comme Allah l’a nié en disant " Rien ne lui est semblable ". [ Siyar A’lamin An-Nubula ( 10/80). Adh-Dhahabi a dit " rapporté par Al-Hakkari et d’autres via une chaîne contenant des narrateurs dignes de confiance, voir " Mukhtassar Al Uluw " p 177 ]

 

 

L’Imam Shafi’i a aussi dit : " la Sunna que nous suivons avec nos compagnons, Ashabul Hadith (les gens du hadith), que j’ai rencontré et dont j’ai puisé la science tels Soufian, Malik et autres, est que nous croyons qu’il n’y pas de véritable divinité en dehors d’Allah seul et que Muhammad (saw) est Son Messager. Et que Allah Azza Wadjal est au dessus de son Trône au dessus des Cieux ( fis-Sama). Il se rapproche de ses esclaves comme Il le veut et descend au dernier ciel comme Il l’entend ". [ " ‘Awn Al Ma’boud " (13/41) et ibn Abou Ya’la le rapporte dans " Tabaqat Al-Hannabila " (1/283) avec une chaîne remontant jusqu’à Ash-Shafi’i ]

 

 

L’Imam At-Tirmidhi ( m 279 H) a dit : " Il a été rapporté par plus d’une personne de science à propos de ces hadiths, qu’il n’y pas d’assimilation ( Tashbih) des attributs d’Allah à ceux de la Création et notre Seigneur, Azza Wadjal, descend au ciel le plus bas chaque nuit. Ils dirent : " Affirmez ces narrations, ayez foi en elles, ne les renier pas et ne dites pas " comment ?". C’est ce qu’on dit Malik ibn Anas, Soufian Ath-Thawri, Ibn U’yayna et ‘Abdullah ibn Al-Moubarak, qui ont tous dit à propos de ces hadiths " laissez-les comme ils sont sans demander " comment ?" ", telle est l’affirmation des gens de science chez les Ahl-us-Sunna Wal Djama’a. Cependant les Djahmiya s’opposent à ces narrations et disent " C’est du Tashbih ( anthropomorphisme) ". Or Allah Azza Wadjal a mentionné à divers endroits dans son Livre les Attributs de Main ( Al-Yad), Ouïe ( As-Sam’), Vue ( Al-Bassar), mais les Djahmiya font du Ta’wil ( interpolation ) de ces versets, en les expliquant d’une manière différente de celle des gens de science. Ils disent : " Oui, Allah n’a pas crée Adam (as) avec Ses Mains ". Ils disent que la main signifie le pouvoir d’Allah ". [ " Sunnan At-Tirmidhi " 3/42 ]

 

 

Le Savant Abou Dja’far At-Tirmidhi ( m 295) a été interrogé " Comment Allah garde-t-il son Attribut d’Elévation ( Al-Fawqiah ) au dessus de Sa création s’Il descend dans le ciel le plus bas dans le dernier tiers de la nuit ? ". Il répondit " An-Nouzoul ( la descente ) est compris, mais le comment ( sa nature) est inconnu, la foi en cela est obligatoire et toute question ( sur le comment) est une Bid’a (innovation) ". [" Mukhtassar Al Uluw " p 231. Al-Albani a déclaré la chaîne sahih]

 

 

‘Allamah Al-Khattabi ( m 338 H) a dit " Le Madhab des Salafs ( Pieux Ancêtres) en ce qui concerne les Sifats ( Attributs d’Allah), est de les affirmer comme ils sont ‘Ala Dhahirihi ( avec leur sens apparent), niant toute ressemblance ( Tashbih), et tout Takyif ( s’interroger sur le comment). " [ " Al-Ghunia ‘anil Kalam wa Ahlihi " cité dans " Mukhtassar Al Uluw " n° 137]

 

Imam As-Sabouni ( m 449 H) a dit : " En effet, Ashabul-Hadith, ceux qui s’attachent au Livre et à la Sunna, qu’Allah protège ceux qui sont en vie et qu’il fasse miséricorde à ceux qui sont décédés, ceux qui attestent le Tawhid d’Allah et la Prophétie et Message de Son Prophète (saw), connaissent leur Seigneur, Azza Wadjal, par les Attributs contenus dans la révélation, et par ce qu’Il a descendu ou testifié par son Messager (saw). Ils ne croient pas dans la ressemblance ( Tashbih ) de Ses Attributs avec ceux de la cr éation. Ils disent : " En effet, Il a crée Adam (as) avec Ses Mains, comme Il l’a littéralement explicité : " O Ibliss, qu’est ce qui t’a empêché de te prosterner devant ce que J’ai crée de Mes deux Mains ?" [ 38 : 75 ]. Ils ne déforment pas les mots de leur contexte, en disant que Yadayn ( deux Mains) signifie Ni’matayn ( 2 faveurs) ou Quwwatayn ( 2 pouvoirs), ce qui correspond à la distorsion (Tahrif) des Mou’tazila et Djahmiya, qu’Allah les détruisent. Ils ne demandent pas comment sont ces attributs, ni ils ne les assimilent à ceux de la création… Allah Azza Wadjal a protégé les Ahlus-Sunna du Tahrif, Takyif et Tashbih et les a favorisé de la science et bonne compréhension ". [ " Aqidatu Ahlis-Sunna wa Ashabil-Hadith wal A’ima " n° 3 ]

 

El-Qadi Abou Ya’la ( m 458 H) a écrit : " La preuve de la futilité du Ta’wil (interpolation) est que les Sahabas ( ra ) et ceux qui les ont suivis, les Tabi’ins, ont compris ces attributs ‘Ala Dhahir ( littéralement) et ils n’ont pas eu recours au Ta’wil, ni ils ne se sont éloignés du sens littéral. Si le Ta’wil était autorisé, ils nous auraient précédés … " . [ " Ibtal-u Ta’wilat li-Akharis-Sifa ", p21 ]

‘Allamah Ibn Qudama Al-Maqdisi (m 620) a écrit " Le chemin des Salafs est d’avoir foi dans les Noms et Attributs d’Allah par lesquels Il s’est décrit dans la Révélation, ou par la parole de Son Messager (saw), sans augmenter ou diminuer dans les Attributs, sans atteindre les limites, sans les expliquer, sans faire de Ta’wil dans un sens qui s’oppose au sens apparent ( Dhahir) ". [ " Dhamut-Ta’wil " p 11 ]

Le Savant Ibn Abil-‘Izz Al-Hanafi a dit : " Allah a dit : " Le devoir du Messager (saw) est seulement de transmettre " [ 24 : 54 ], et Il a dit : " Est ce que les Messagers sont chargés d’autres choses que de transmettre le message clairement ? " [ 16 : 54 ] et Il a dit " Et nous n’avons pas envoyer un Prophète, sans qu’il ne parle avec la langue de son peuple, afin qu’il clarifie le message pour eux. Et Allah égare qui il veut et il guide qui il veut " [ 14 4 ] et Il a dit " Vous est venue une lumière et un Livre clair de la part d’Allah " [ 5 15 ] .

Si le Prophète ( saw ) avait eu des mots ambigus et ouverts à l’interprétation, alors il n’aurait pas transmis un message clair, et la meilleur des générations a été témoin de la transmission ( claire du message) et Allah est témoin pour eux dans les meilleurs places. Celui qui dit que le Prophète (saw) n’a pas clairement transmis le message quant aux fondements de la religion, a menti contre le Prophète ( saw) ". [ " Sharh Al-Aqida Tahawiya " p231]

L’Imam ‘Ali ibn Al-Murtada Al-Yamani a dit : " Le second point est d’accuser la religion de déficience en rejettant le littéralisme, en choisissant le sens métaphorique sans preuves claires qu’établit la nécessité du Ta’wil, s’appuyant seulement sur le suivi aveugle de quelques gens du Kalam … Et les dires que l’affirmation littérale des noms est de la mécréance et de l’égarement, et que les Compagnons et Salafs n’ont pas compris leur sens, ou qu’ils l’ont compris mais n’ont pas transmis l’obligation d’informer l’humanité du vrai sens des attributs n’est pas possible, cela pour deux raisons :

1) Le raisonnement nécessaire et sans équivoque, est que la nature ( humaine) doit être avertie de tout sujet de ce genre, de ses dangers, de la part du Prophète (saw) et de ses Compagnons. Cela aurait été plus important et plus fréquent que l’avertissement contre Dadjal le menteur. Et il n’est pas possible, en raison de leur intelligence et de leur religion qu’ils aient laisser leurs femmes, leurs enfants et les masses écouter quelque chose au sujet d’Allah, dont le sens littéral est de la mécréance, puis de rester silencieux sur ce sujet. S’ils avaient abandonné cet avertissement, alors ils auraient abandonné l’avertissement contre Dadjal, car la mécréance au sujet du Seigneur est plus grave et plus dangereuse encore. Ne voyez-vous pas que les Moutakalimin (philosophes) croient à la répugnance du sens littéral de ces textes ? Leur avertissement contre le littéralisme devient fréquent et ils font leur Ta’wil. Ils ont écrit des volumes à ce sujet. Ils ont prévenu le négligeant, ils ont enseigné l’ignorant, ils ont déclaré mécréant ceux qui s’opposaient à eux, et ils ont répandu leur croyance parmi les musulmans, voire dans le monde entier. Mais si cela était juste, cela aurait été le devoir du Maître des Messagers (saw), des Mouhadjirins et des Ansars de la Religion.

2) Il est établi que toute addition dans la religion est interdite, et il est incorrect que la Shari’a se taise à propos de quelque chose, qui exige des textes, et qui fait partie des fondements de la religion. Or l’Islam est à suivre, non à inventer, et c’est pourquoi on déclare mécréante toute personne qui rejette un des piliers de la religion, car ils sont nécessairement connus. Et il est plus méritoire et pure pour la Shari’a qu’elle ne soit pas associée à ce qui est répété et faux… Il n’y a rien dans la Shari’a qui s’oppose au sens littéral, ni aucun argument logique qui nécessite le Ta’wil.[" Ithar Al-Haqq Alal-Khalq " p219 et plus, de Al-Yamani ]

Chaykh Al-Islam Ibn Taymiya a aussi dit :" Quand au troisième groupe, ce sont les gens de l’ignorance et beaucoup d’entre eux s’inscrivent dans la Sunna et le chemin des Salafs. Ils disent que le Messager (saw) n’a pas compris le sens des versets sur les Sifats d’Allah, qu’Allah lui a révélé. De même selon eux, ni Djibril (as), ni la plupart des Ancêtres ne les ont compris. Et ils disent à propos des hadiths sur les Attributs que personne ne connaît leur vrai sens en dehors d’Allah. Ils s’appuient sur le verset suivant : " et personne ne connaît leur explication en dehors d’Allah … ", mais ils n’ont pas distingués entre le sens des mots et leur explication. L’explication est seulement connue d’Allah ! Et ils pensent que le Ta’wil mentionné dans ce verset est le même que celui mentionné par les prochaines générations… mais ils se sont trompés… L’explication des attributs dont la réalité est connue par Allah seul, est la science de la kayfiya (science du comment), qui nous est inconnue. C’est ainsi qu’Al-Istiwa est connu, son sens est compris, expliqué et traduit dans d’autres langues et c’est l’explication de ceux qui sont bien imprégnés de science, mais l’explication de la Kayfiya (le comment) et de Al-Istiwa, n’est connue que d’Allah. " [ " Al-Hamawiya " p24]

Cheikh Al-Albani, la sommité du Hadith de notre ère, a dit : " Le mot "en Personne", bien qu’il faille le comprendre dans son sens (de Al-Istiwa), il n’y a pas de mal à le citer afin de clarifier les choses, et c’est ainsi que les Salafs ont utilisé le mot " distinct " dans leurs dires : " Il, l’Exalté, est au dessus de Sa création. Il est " distinct " de sa création ", comme vous le voyez dans ce Moukhtassar, sous les biographies de ‘Abdallah ibn Abou Dja’far Ar-Razi, Hischam ibn ‘Ubaidallah Ar-Razi, Sunayd ibn Dawoud Masisi Al-Hafiz, Ishaq ibn Rahawayh le savant du Khorosan, Ibn Al-Mubarak, Abou Zour’a Ar-Razi, Abou Hatem Ar-Razi et qui l’ont rapporté de savants de toutes les régions, Yahya ibn Mou’adh Ar-Razi, ‘Uthman ibn Sayd Ad-Darimi Al-Hafiz, Abou Dja’far ibn Abi Shayba, tout cela est testifié par les trois générations dont l’excellence est connu. Puis Hammad Al-Bushandj Al-Hafiz le rapporte de nombreuses personnes : l’Imam des Imams ibn Khuzayma, Abou Qasim At-Tabarani, Ibn Batta, Abou Nou’aym Al-Asbahani qui se réfèrent aux salafs. Mu’amar Ibn Ziyad, le Faqih Nasir Al-Maqdisi, Shaykh Al-Ansari et Ibn Mawhab. De cette présentation, il est clair que le mot " en personne " et " distinct " n’ont pas été utilisés du temps des Sahabas, qu’Allah soit satisfait d’eux, mais lorsque Al-Djahm et ses disciples ont innové en disant qu’Allah était partout, il a été nécessaire pour ces Imams de clarifier la croyance en mentionnant le mot " distinct " sans qu’aucun d’entre eux ne le rejette ". [ " Moukhtassar Al-‘Uluw " p 17 ]

L’Imam Aboul-hassan Al-Ash’ari a dit : " Si on te demande : " Pourquoi nies-tu que les dires " ne voient ils pas que nous avons créé pour eux ce que Nos Propres Mains ont créés " [ 36 : 71 ] ou les dires : " que J’ai créé avec Mes Propres Mains " [ 36 : 75 ] sont des métaphores ", répond lui : " La règle concernant la parole d’Allah, Le Haut et Majestueux, est qu’elle est considérée selon son sens clair (Dhahir) et littéral (Haqiqa). Rien ne passe du sens Dhahir au sens métaphorique sans preuves… De même la parole d’Allah, Le Haut et Majestueux, : "Celui que j’ai crée de Mes Propres Mains ", le sens Dhahir et réel est d’affirmer les Deux Mains d’Allah. Il n’est pas possible d’altérer le sens Dhahir de Yadayn sans preuves … Il est obligatoire d’affirmer deux Mains à Allah, Le plus Elevé, dans son sens véritable, pas avec le sens de faveurs d’Allah ( Ni’matayn). [ " Al-Ibana " p 133 ]

Pour finir, voici les dires de deux Compagnons les plus savants:

‘Abdallah ibn Mass’oud (ra) a dit : " Il s’est établi sur le trône, son Trône est sur l’eau et Allah est au dessus ( fawqa) du Trône, et Il sait ce que vous faites ". [ " Khalq Af’aalil ‘Ibad " n°103 de Al-Boukhari, " l’émir Al-Mouminin du hadith "]

‘Abdallah ibn ‘Abbas ( ra) a dit : " Vraiment, Allah était sur son Trône avant qu’il ne crée toute chose, Il a crée la création et décrété ce qui devait se passer jusqu’au jour du jugement ". [ " Sharh Ousoulul-I’tiqad " n°660 de Al-Lalika’i, grand savant et cheikh de Al-Khatib ]

Shaykh Muhammad Nassirudin Al Albani : " C’est pourquoi la clé du retour vers la gloire de L’Islam est : l’implémentation d’une science bénéfique et l’établissement d’actions corrects et droites, et c’est une très grande affaire que les musulmans ne peuvent atteindre , si ce n’est par la méthodologie ( Minhaj ) de Tasfiyah ( purification et correction ) et Tarbiyah (éducation). Ce sont deux importantes obligations. Ce qui suit ci-dessous est déduit de la tasfiyah :

Purifier la Aqida islamique de ce qui lui est étranger tel le chirk , Ta’til , Ta’wil , et le fait de refuser les hadiths authentiques lorsqu’ils sont en relation avec la Aqida et les autres choses semblables.

Purifier le Fiqh islamique des jugements erronés contraire au Quran et à la Sunnah , et libérer les esprits du suivi aveugle , du sectarisme et de l’esprit partisan.

Purifier les livres de Tafsir , Fiqh , Raqa’iq et autres des hadiths faibles et fabriqués, des narrations non supportées des gens du Livre, et autres narrations répréhensibles.

Quant à la deuxième obligation ( Tarbiya), il s’agit d’éduquer la jeune génération sur l’Islam purifié de tout ce que nous avons mentionnés, leur donnant l’éducation islamique correct depuis le début, sans influence de l’éducation des mécréants.

Il n’y pas de doutes que ces deux obligations requièrent des efforts énormes et une coopération sincère entre les musulmans, individus et groupes, et par tous ceux qui se sentent concernés par l’établissement de la société islamique, chacun travaillant dans son domaine de spécialité ". [ " Fiqh ul Waqi’ " p 49-51 ]

 

 

Allah le très Haut a dit :

(الرَّحْمَنُ عَلَى الْعَرْشِ اسْتَوَى)

(Le Tout Miséricordieux S'est élevé « Istawa » au-delà du Trône) (S. Taha / V. 5)

Et Allah dit aussi :

(إِنَّ رَبَّكُمُ اللّهُ الَّذِي خَلَقَ السَّمَاوَاتِ وَالأَرْضَ فِي سِتَّةِ أَيَّامٍ ثُمَّ اسْتَوَى ...عَلَى الْعَرْشِ)

(Votre Seigneur, c'est Allah, qui a créé les cieux et la terre en six jours, puis S'est élevé « Istawa » au-delà du Trône) (S. al-A`’râf / V. 54)

 

Et Il dit aussi :

(إِنَّ رَبَّكُمُ اللّهُ الَّذِي خَلَقَ السَّمَاوَاتِ وَالأَرْضَ فِي سِتَّةِ أَيَّامٍ ثُمَّ اسْتَوَى عَلَى الْعَرْشِ يُدَبِّرُ الأَمْرَ مَا مِن شَفِيعٍ إِلاَّ مِن بَعْدِ إِذْنِهِ ذَلِكُمُ اللّهُ رَبُّكُمْ فَاعْبُدُوهُ أَفَلاَ تَذَكَّرُونَ)

(Votre Seigneur est Allah qui créa les cieux et la terre en six jours, puis S'est élevé «Istawa» au-delà du Trône, administrant toute chose. Il n'y a d'intercesseur qu'avec Sa permission. Tel est Allah votre Seigneur. Adorez-Le donc. Ne réfléchissez-vous pas ?) (S. Yoûnous / V.3)

 

Et Allah dit aussi :

(اللّهُ الَّذِي رَفَعَ السَّمَاوَاتِ بِغَيْرِ عَمَدٍ تَرَوْنَهَا ثُمَّ اسْتَوَى عَلَى الْعَرْشِ وَسَخَّرَ الشَّمْسَ وَالْقَمَرَ كُلٌّ يَجْرِي لأَجَلٍ مُّسَمًّى يُدَبِّرُ الأَمْرَ يُفَصِّلُ الآيَاتِ لَعَلَّكُم بِلِقَاء رَبِّكُمْ تُوقِنُونَ)

(Allah est Celui qui a élevé [bien haut] les cieux sans piliers visibles. Il S'est élevé «Istawa» au-delà du Trône et a soumis le soleil et la lune, chacun poursuivant sa course vers un terme fixé. Il règle l'Ordre [de tout] et expose en détail les signes afin que vous ayez la certitude de la rencontre de votre Seigneur.) (S. Ra`d / V. 2/

 

Et Allah dit :

(الَّذِي خَلَقَ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضَ وَمَا بَيْنَهُمَا فِي سِتَّةِ أَيَّامٍ ثُمَّ اسْتَوَى عَلَى الْعَرْشِ الرَّحْمَنُ فَاسْأَلْ بِهِ خَبِيراً)

(C'est Lui qui, en six jours, a créé les cieux, la terre et tout ce qui existe entre eux, et le Tout Miséricordieux S'est élevé « Istawa » ensuite au-delà du Trône. Interroge donc qui est bien informé de Lui.) (S. al-Fourqân / V. 59)

 

Allah dit aussi :

(اللَّهُ الَّذِي خَلَقَ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضَ وَمَا بَيْنَهُمَا فِي سِتَّةِ أَيَّامٍ ثُمَّ اسْتَوَى عَلَى الْعَرْشِ مَا لَكُم مِّن دُونِهِ مِن وَلِيٍّ وَلَا شَفِيعٍ أَفَلَا تَتَذَكَّرُونَ يُدَبِّرُ الْأَمْرَ مِنَ السَّمَاءِ إِلَى الْأَرْضِ ثُمَّ يَعْرُجُ إِلَيْهِ فِي يَوْمٍ كَانَ مِقْدَارُهُ أَلْفَ سَنَةٍ مِّمَّا تَعُدُّونَ)

(Allah qui a créé en six jours les cieux et la terre, et ce qui est entre eux. Ensuite Il S'est élevé « Istawa » au-delà du Trône. Vous n'avez, en dehors de Lui, ni allié ni intercesseur. Ne vous rappelez-vous donc pas ? Du ciel à la terre, Il administre l'affaire, laquelle ensuite monte vers Lui en un jour équivalant à mille ans de votre calcul.) (S. Sajdah / V. 4-5)

 

Allah dit encore :

(هُوَ الَّذِي خَلَقَ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضَ فِي سِتَّةِ أَيَّامٍ ثُمَّ اسْتَوَى عَلَى الْعَرْشِ يَعْلَمُ مَا يَلِجُ فِي الْأَرْضِ وَمَا يَخْرُجُ مِنْهَا وَمَا يَنزِلُ مِنَ السَّمَاء وَمَا يَعْرُجُ فِيهَا وَهُوَ مَعَكُمْ أَيْنَ مَا كُنتُمْ وَاللَّهُ بِمَا تَعْمَلُونَ بَصِيرٌ)

(C'est Lui qui a créé les cieux et la terre en six jours puis Il S'est établi sur le Trône ; Il sait ce qui pénètre dans la terre et ce qui en sort, et ce qui descend du ciel et ce qui y monte, et Il est avec vous où que vous soyez. Et Allah observe parfaitement ce que vous faites.) (S. al-Hadîd / V. 4)

 

Tous ces versets prouvent qu’Allah est au-delà de son trône d’une façon qui convient à Sa Majesté et à Sa Grandeur ! Les gens de la Sounnah ont toujours affirmé cela et n’ont rien renié de la Parole d’Allah à ce sujet, de même qu’ils n’ont jamais changé le sens des mots arabes, pour tordre leurs significations et les changer pour une autre selon leurs désirs, sans référence, ni preuve, de même qu’ils n’ont jamais prétendu que Dieu ressemble à sa création et ils n’ont jamais posé la question « comment » à propos d’Allah et de ses attributs. Car Allah se connaît mieux lui-même et il sait quels mots utiliser pour se décrire et Il ne s’est jamais décrit de manière à se rabaisser !

Tandis que les gens de la Bid`ah disent qu’Allah est partout ou bien qu’Il n’est nul part et nient le sens du verset en disant que cela signifie qu’Allah a pris le pouvoir du Trône, ce qui est contraire à la langue arabe et l’explication des sahabahs. Une question pour eux serait de dire : Qui donc avait le pouvoir sur le Trône d’Allah avant Lui ???? Ce qui prouve la fausseté de leur interprétation et qui montre qu’ils tentent d’imposer une notion de Dieu qui est contraire au texte révélé !

 

Allah dit aussi :

(إِلَيْهِ يَصْعَدُ الْكَلِمُ الطَّيِّبُ وَالْعَمَلُ الصَّالِحُ يَرْفَعُهُ)

(Vers Lui monte la bonne parole, et Il élève haut la bonne action…) (S. Fatir / V. 10)

Et Il dit aussi :

(إِذْ قَالَ اللّهُ يَا عِيسَى إِنِّي مُتَوَفِّيكَ وَرَافِعُكَ إِلَيَّ)

( (Rappelle-toi) quand Allah dit : « O Jésus, certes, Je vais mettre fin à ta vie terrestre t'élever vers Moi… ) (S. Aala `Imrân / V. 55)

 

Et Allah dit encore au sujet de Jésus :

(بَل رَّفَعَهُ اللّهُ إِلَيْهِ وَكَانَ اللّهُ عَزِيزاً حَكِيماً)

(Mais Allah l'a élevé vers Lui.) (S. Nissa / V. 158)

 

Allah dit aussi :

(ذِي الْمَعَارِجِ تَعْرُجُ الْمَلَائِكَةُ وَالرُّوحُ إِلَيْهِ)

(Le Maître des voies d'ascension. Les Anges ainsi que l'Esprit montent vers Lui…) (S. al-Ma`âridj / V. 3-4)

Allah dit encore :

(وَلِلّهِ يَسْجُدُ مَا فِي السَّمَاوَاتِ وَمَا فِي الأَرْضِ مِن دَآبَّةٍ وَالْمَلآئِكَةُ وَهُمْ لاَ يَسْتَكْبِرُونَ يَخَافُونَ رَبَّهُم مِّن فَوْقِهِمْ وَيَفْعَلُونَ مَا يُؤْمَرُونَ)

(Et c'est devant Allah que se prosterne tout être vivant dans les cieux, et sur la terre ; ainsi que les Anges qui ne s'enflent pas d'orgueil. Ils craignent leur Seigneur, au-dessus d'eux, et font ce qui leur est commandé.) (S. Nahl / V. 49-50)

 

Et Allah dit :

(أَأَمِنتُم مَّن فِي السَّمَاء أَن يَخْسِفَ بِكُمُ الأَرْضَ فَإِذَا هِيَ تَمُورُ أَمْ أَمِنتُم مَّن فِي السَّمَاء أَن يُرْسِلَ عَلَيْكُمْ حَاصِباً فَسَتَعْلَمُونَ كَيْفَ نَذِيرِ)

(Etes-vous à l'abri que Celui qui est au ciel vous enfouisse en la terre ? Et voici qu'elle tremble ! Ou êtes-vous à l'abri que Celui qui au ciel envoie contre vous un ouragan de pierres ? Vous saurez ainsi quel fut Mon avertissement.) (S. al-Moulk / V. 16-17)

 

Allah cite les paroles de Pharaon en disant :

Tous ces versets indiquent qu’Allah est au-dessus de sa création et qu’il n’est pas mélangé à celle-ci ! Contrairement à ce que prétendent les so

(وَقَالَ فِرْعَوْنُ يَا هَامَانُ ابْنِ لِي صَرْحاً لَّعَلِّي أَبْلُغُ الْأَسْبَابَ أَسْبَابَ السَّمَاوَاتِ فَأَطَّلِعَ إِلَى إِلَهِ مُوسَى وَإِنِّي لَأَظُنُّهُ كَاذِباً)

(Et Pharaon dit : « O Hamaan ! Bâtis-moi une tour : peut-être atteindrai-je les voies, les voies des cieux, et apercevrai-je le Dieu de Moïse; mais je pense que celui-ci est menteur ».) (S. Ghâfir / V. 36-37)

C’est pourquoi lors de l’ascension (Al-Mi`râdj) du prophète au-dessus des cieux il parla directement à Allah ! Et lors du discours d’adieu, il pointait vers les gens en disant : « Ai-je transmis le message ? » Et puis il levait son doigt vers le ciel en disant : « O Allah ! Sois témoin ! »

.

Et il est rapporté par Mouslim selon Mou`âwayah Ibn Hakam, que le prophète (paix et salut sur lui) a demandé à une esclave : " Où est Allah ? " Elle répondit : " Dans le ciel ! " Et il lui demanda ensuite : " Qui suis-je ? " Elle répondit : " Tu es le messager d’Allah ! " Il dit : « Alors libère-la c’est une croyante ! » Et il y a des dizaines de Hadîths qui prouvent qu’Allah est au-delà de sa création, mais il serait trop long de tous les citer, sans compter les paroles des sahabahs et des savants ! De plus les croyants lèvent toujours leurs mains vers le ciel dans les Dou`ahs ! Et personne n’accepterait de dire qu’Allah est dans un endroit comme les toilettes ! Soubhânallah !

 

En ce qui concerne les versets que citent les soufies, hors contexte, pour tenter de faire croire qu’Allah est lui-même en Sa création et en toute chose, en voici quelques-uns :

(مَا يَكُونُ مِن نَّجْوَى ثَلَاثَةٍ إِلَّا هُوَ رَابِعُهُمْ وَلَا خَمْسَةٍ إِلَّا هُوَ سَادِسُهُمْ وَلَا أَدْنَى مِن ذَلِكَ وَلَا أَكْثَرَ إِلَّا هُوَ مَعَهُمْ أَيْنَ مَا كَانُوا)

(Pas de conversation secrète entre trois sans qu'Il ne soit leur quatrième, ni entre cinq sans qu'Il n'y ne soit leur sixième, ni moins ni plus que cela sans qu'Il ne soit avec eux) (S. al-Moudjâdalah / V. 7)

 

Et le verset :

(وَهُوَ مَعَكُمْ أَيْنَ مَا كُنتُمْ)

(Et Il est avec vous où que vous soyez) (S. al-Hadîd / V. 4)

 

Ces versets cités en dehors de leurs contextes pourraient nous faire croire que les soufies ont une preuve. Toutefois, il devient très clair, après les avoir remis dans leur contexte, que Dieu parle de Son Savoir qui enveloppe toute chose. Car Allah enveloppe tout de Sa science, Il voit tout et entend tout.

 

Allah dit :

(أَلَمْ تَرَ أَنَّ اللَّهَ يَعْلَمُ مَا فِي السَّمَاوَاتِ وَمَا فِي الْأَرْضِ مَا يَكُونُ مِن نَّجْوَى ثَلَاثَةٍ إِلَّا هُوَ رَابِعُهُمْ وَلَا خَمْسَةٍ إِلَّا هُوَ سَادِسُهُمْ وَلَا أَدْنَى مِن ذَلِكَ وَلَا أَكْثَرَ إِلَّا هُوَ مَعَهُمْ أَيْنَ مَا كَانُوا ثُمَّ يُنَبِّئُهُم بِمَا عَمِلُوا يَوْمَ الْقِيَامَةِ إِنَّ اللَّهَ بِكُلِّ شَيْءٍ عَلِيمٌ)

(Ne vois-tu pas qu'Allah sait ce qui est dans les cieux et sur la terre ? Pas de conversation secrète entre trois sans qu'Il ne soit leur quatrième, ni entre cinq sans qu'Il n'y ne soit leur sixième, ni moins ni plus que cela sans qu'Il ne soit avec eux, là où ils se trouvent. Ensuite, Il les informera, au Jour de la Résurrection, de ce qu'ils faisaient, car Allah est Omniscient.) (S. al-Moudjâdalah / V. 7)

On voit bien que le verset commence par mentionner la science d’Allah et termine également en disant qu’Il est omniscient, ce qui prouve qu’Allah enveloppe tout par sa science et que Sa science est partout, non pas Sa personne !

La même chose pour l’autre verset :

 

(هُوَ الَّذِي خَلَقَ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضَ فِي سِتَّةِ أَيَّامٍ ثُمَّ اسْتَوَى عَلَى الْعَرْشِ يَعْلَمُ مَا يَلِجُ فِي الْأَرْضِ وَمَا يَخْرُجُ مِنْهَا وَمَا يَنزِلُ مِنَ السَّمَاء وَمَا يَعْرُجُ فِيهَا وَهُوَ مَعَكُمْ أَيْنَ مَا كُنتُمْ وَاللَّهُ بِمَا تَعْمَلُونَ بَصِيرٌ)

(C'est Lui qui a créé les cieux et la terre en six jours puis Il S'est élevé au-delà du Trône; Il sait ce qui pénètre dans la terre et ce qui en sort, et ce qui descend du ciel et ce qui y monte, et Il est avec vous où que vous soyez. Et Allah observe parfaitement ce que vous faites.) (S. al-Hadîd / V. 4)

 

On peut voir ici que les versets parlent de la science d’Allah qui enveloppe tout ! Tout est clair !

Ils citent également un autre verset dans le but de prouver que Dieu est en l’homme :

 

(وَنَحْنُ أَقْرَبُ إِلَيْهِ مِنْ حَبْلِ الْوَرِيدِ)

(Nous sommes plus près de lui que sa veine jugulaire) (S. Qaf / V. 16)

 

Mais encore une fois, le contexte du verset parle de la science d’Allah étant plus près de l’homme que lui-même.

 

Allah dit:

(وَلَقَدْ خَلَقْنَا الْإِنسَانَ وَنَعْلَمُ مَا تُوَسْوِسُ بِهِ نَفْسُهُ وَنَحْنُ أَقْرَبُ إِلَيْهِ مِنْ حَبْلِ الْوَرِيدِ)

(Nous avons effectivement créé l'homme et Nous savons ce que son âme lui suggère et Nous sommes plus près de lui que sa veine jugulaire) (S. Qaf / V. 16)

 

Les Sahabahs et les premiers savants ont compris de ces versets qu’Allah est au-delà de son trône mais que Sa science est partout. Aucun d’entre eux n’a jamais dit ce que disent les soufies (qu’Allah est partout !) Soubhânallah ! Voila comment chacun de ces versets doit être compris !

Maintenant ceux qui disent qu’Allah est dans sa création (Ce que les soufies appellent Houloul) peuvent êtres diviser en quatre (4) groupes :

1 - Ceux qui disent qu’Allah est dans certaines de ces créatures seulement de la façon que l’eau remplit un contenant, comme ce que les chrétiens disent au sujet de Jésus fils de Marie, qu’Allah est entré en lui, ceux-là sont des mécréants. Et comme les Rafidahs extrémistes qui disent qu’Allah est en `Alî Ibn Abî Tâlib, de même qu’en al-Hallaaj, Al-Hâkim et d’autres. Ils sont des Kouffars (mécréants) comme les chrétiens !

2 - Ceux qui disent qu’Allah se mélange à certaines de Ses créatures, comme de l’eau qu’on mélange à du lait, comme croient certains chrétiens Coptes, et certains des gens qui ont déviés de l’Islam ! Ils sont eux aussi des Kouffars !

3 - Ceux qui croient qu’Allah est dans toute chose, et c’est la croyance du groupe nommé Al-Jahmiyyah, que les savants de la Sounnah ont réfutés depuis longtemps, qui disent qu’Allah est partout ! Ils sont également mécréants !

 

4 - Ceux qui croient que Allah lui-même est tout et que tout est Allah, comme Ibn `Arabi et d’autres. Et Ils sont plus loin dans leur mécréance, que la mécréance des juifs et des chrétiens, pour deux raisons :

Premièrement : les chrétiens ont dit que Allah est présent en son serviteur qu’Il a choisi et rapproché (Jésus), alors qu’il ne l’était pas avant. Tandis que ceux-là disent que Allah a toujours été le serviteur et les autres créatures et Il n’est pas autre chose.

Deuxièment : Parce que les chrétiens l’ont limité à celui qu’ils vénèrent (Jésus). Tandis que ceux-là disent que cela est aussi vrai pour les chiens, les porcs, les saletés etc.

Et si Allah dit au sujet des chrétiens :

 

(لَقَدْ كَفَرَ الَّذِينَ قَالُواْ إِنَّ اللّهَ هُوَ الْمَسِيحُ ابْنُ مَرْيَمَ)

(Ce sont, certes, des mécréants ceux qui disent : «En vérité, Allah c'est le Messie, fils de Marie.») (S. al-Mâ’idah / V. 72)

 

 

  Hamdan)