Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

~MISE EN GARDE~ - ATTENTION HADITH INVENTÉ CHIITE TRÈS CONNU

Publié le par عيس ا بو ا نس

Asalamou'alaikoum,

 

Voici un faux hadith qui est bien connu.

 

" Ce hadith est un poison forgé pour effrayer nos soeurs afin de les éloigner de la religion de droiture et je suis moi meme témoin que beaucoup de femme non-musulmane ont refusé l'islam en ayant lu ce hadith, et pour cause vous ne trouverai jamais ce hadith dans les livres d'ahlul sounna mais est plutôt répertorié dans les ouvrages chiites et contredit beaucoup de hadiths authentiques.

 

 

Il est généralement exposé comme tel:

 

 

« Ali Ibn Abi Talib (ra) a raconté s’être rendu avec Fatima (ra) auprès du Prophète (sallallahou 'alayhi wa sallam), et l’avoir trouvé en pleurant et peiné. Ali dit : « Je lui demandai : « Par mon père et ma mère, que je sacrifierais pour toi ! O Prophète de Dieu ! Qu’est ce qui t’afflige tant ? » Il répondit : « O Ali ! j’ai vu la nuit du voyage céleste des femmes de ma communauté châtiées par différentes sortes de châtiments, alors j’ai pleuré tellement leur souffrance était grande : j’ai vu une femme suspendue par les cheveux, son cerveau bouillonnant ! Et j’ai vue une femme suspendue par la langue auquel on versait de l’eau surchauffée de l’Enfer ; et j’ai vu une femme dont on avait attaché les seins aux pieds, et les mains au toupet ; et j’ai vu une femme suspendue par les seins.

 

J’ai vue une femme dont la tête avait été transformée en tête de porc et le corps en âne, et qui subissait des milliers de formes de châtiments. J’y ai vu une femme dont l’apparence était celle d’un chien ; le feu lui entrait par la bouche et lui sortait par l’anus, et les Anges lui frappaient avec des bâtons de feu ! »

 

Alors (sa fille) Fatima se leva vers lui et lui dit : « Mon bien aimé et ma consolation ! Qu’ont-elles fait pour qu’elles soient punies.

 

Le Prophète (sallallahou 'alayhi wa sallam) répondit : « O ma fille ! Celle qui était suspendue par les cheveux, ne se couvrait pas les cheveux devant les hommes ! Celle qui était suspendue par la langue nuisait à son mari avec sa langue ! Quand à celle qui était suspendue par les seins, elle était infidèle à son mari. Celle qui avait les pieds liés aux seins et les mains attachées à son toupet, et que les vipères et les scorpions piquaient, elle donnait peu d’importance à l’hygiène de son corps, et ne se lavait pas des souillures (après les rapports sexuels avec son mari et après les règles), et négligeait la prière !

 

Quand à celle dont la tête avait été transformée en tête de porc, et le corps en âne, elle était une personne de mauvaise langue ; elle médisait et mentait ! Tandis que celle qui avait l’apparence d’un chien, et dont le feu entrait par la bouche et ressortait par l’anus, c’était une femme qui faisait des reproches aux autres en leur rappelant ses bienfaits, c’est une envieuse ! » (fin de citation)

 

 

 

 

 

Beaucoup de savant ont mit en garde sur ce faux hadith et notamment le cheikh Mouqbil qui a dit a son propos:

 

 

« Le hadith où le Prophète (sallallahou ‘alayhi wa sallam) voit une femme en Enfer suspendue par les cheveux a été rapporté dans une version abrégée par 'Ali ibn Abi Talib remontant jusqu'au Prophète (sallallahou ‘alayhi wa sallam). C'est un long hadith décrivant beaucoup de terribles et d'horribles choses.

 

Cependant, il s'agit d'un faux hadith, inventé et propagé par des gens ignorants pour faire peur aux femmes. Il est interdit d'inventer des hadith et de mentir pour faire peur aux gens. L'éminent savant cheikh Ibn Baz a déjà émis un avis sur la fausseté de ce hadith [Avis n°19493] » "

 

 

Et voici ce que dit le cheikh Ibn Baz à propos de ce hadith:

 

« ce khabar [cette information] est connu, beaucoup de gens le discutent et il est faux, annulé [baatil]… c’est un mensonge envers le Prophète (sallallahou ‘alayhi wa sallam), il n’a aucune origine et il fait partie des sujets mensongers à l’encontre du Prophète (sallallahou ’alayhi wa sallam), Ali et Fatima (ra)... Alors il convient à celui qui prend connaissance de ce hadith de le détruire et de tenir informé son entourage qu’il s’agit d’un mensonge, wa Allahoul mousta’an. » (cheikh Ibn Baz)

 

 

Source: http://www.ibnbaz.org.sa/mat/8738