Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le chapelet(As-Subha)

Publié le par عيس ا بو ا نس

thumbnail-copie-26.jpg

Q : Un hadith dit : « Toute innovation est un égarement », c’est-à-dire qu’il n’existe pas d’innovation qui ne soit pas un égarement, et il n’y a pas de bonne innovation, mais plutôt toute innovation est un égarement…

La question est : le chapelet est-il considéré comme une innovation ? Est-ce une bonne innovation ou bien est-ce une innovation d’égarement ?

 

 

R : Le chapelet n’est pas une innovation religieuse. En effet, la personne l’utilisant ne cherche pas à adorer Allah à travers l’objet, mais veut seulement comptabiliser efficacement le nombre de Tasbîh prononcés, ou de Tahlîl, de Tahmîd1, ou de Takbîr2. Ce n’est donc qu’un moyen et ce n’est pas un but en soi.

Cependant, le mieux est de pratiquer le Tasbîh avec ses doigts, pour différentes raisons :

Premièrement : Les doigts témoigneront (le Jour du Jugement), comme l’a indiqué le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui.

Deuxièmement : Le fait de comptabiliser le Tasbîh et les autres formules de rappel à l’aide du chapelet engendre la distraction de la personne. En effet, nous avons souvent observé certains de ceux qui utilisent le chapelet, et nous les avons vu faire le Tasbîh alors que leurs yeux vagabondent ici et là, car ils font correspondre le nombre de perles à la quantité désirée de Tasbîh, de Tahlîl, de Tahmîd, et de Takbîr. Ainsi, en observant l’un d’entre eux, tu verras qu’il égrène le chapelet entre ses doigts alors que son cœur est distrait, qu’il tourne la tête à droite et à gauche. Alors que s’il comptabilisait avec ses doigts, en règle générale, son cœur serait plus présent.

Troisièmement : Le fait d’utiliser le chapelet peut engendrer l’ostentation. En effet, beaucoup de personnes – parmi ceux qui aiment multiplier le Tasbîh – accrochent à leur cou de longs chapelets pleins de perles, comme s’ils voulaient dirent aux gens : « Regardez-nous ! Nous prononçons autant de Tasbîh qu’il y a de perles à ce chapelet. » Je demande à Allah de me préserver de les accuser de cela, mais c’est ce que l’on craint pour eux.

Ces trois choses indiquent toutes qu’il convient de délaisser le Tasbîh à l’aide du chapelet et de le pratiquer [en comptant] avec les doigts.

De plus, il vaut mieux que le Tasbîh soit pratiqué avec les doigts de la main droite, car le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, le pratiquait de la main droite. Sans aucun doute, la main droite est mieux que la main gauche. C’est pourquoi la droite est préférée à la gauche. Le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, a interdit de manger ou de boire à l’aide de la main gauche, et il a ordonné de manger avec la main droite en disant :

« Ô jeune homme ! Prononce le nom d’Allah, mange de la main droite, et mange ce qui se trouve devant toi. »3

et il a dit :

« Que l’un de vous ne mange ni ne boit de la main gauche, car Satan mange et boit de la main gauche. »4

 

Ainsi, il est préférable d’utiliser la main droite pour le Tasbîh conformément à la Sunna, par préférence pour la droite, car le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, aimait commencer par le côté droit lorsqu’il se chaussait, se peignait, se purifiait, et dans toutes les situations.

En bref, le chapelet n’est pas considéré comme une innovation dans la religion, car l’innovation qui est interdite concerne l’innovation dans la religion. Or, le Tasbîh avec un chapelet n’est qu’un moyen pour comptabiliser un nombre particulier, bien que ce soit un moyen de second mérite et de moindre valeur, car il vaut mieux comptabiliser le Tasbîh à l’aide des doigts.

 

 

 

  • Cheikh Al ‘Uthaymîn

  • Nûr ‘ala-d-Darb, page 68.

______________________

1 C’est le fait de dire : Al-Hamdulillah (Louange à Allah). [N. du T.]

2 C’est le fait de dire Allahu Akbar (Allah est le Plus Grand). [N. du T.]

3 Rapporté par Al-Bukhârî, chapitre des aliments, n°5376 et Muslim, chapitre des boissons, n°2022.

4 Rapporté par Muslim selon une version légèrement différente, chapitre des boissons, n°2020.

 

Q : Qu’en est-il de la pratique du Tasbîh1à l’aide d’un chapelet ? Si la réponse est négative, est-il permis de l’utiliser avec la seule intention de comptabiliser le nombre de Tasbîh ?

 

R : Il vaut mieux le délaisser, et certains savants l’ont fortement déconseillé. Le mieux est donc de pratiquer le Tasbîh [en comptant] à l’aide des doigts, comme le faisait le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui. On rapporte de lui qu’il a ordonné de pratiquer le Tasbîh et le Tahlîl2 à l’aide des doigts. Et il a dit :

« Les doigts seront questionnés et il leur sera demandé de témoigner (le Jour du Jugement). »3

 

 

  • Cheikh Ben Baz

  • Al-Fatâwâ, Kitâb ad-Da’wa, page 76.

___________________

1 C’est le fait de dire Subhânallah (Gloire et pureté à Allah). [N. du T.]

2 C’est le fait de dire Lâ ilâha illa Allah (Il n’y a de divinité digne d’être adoré si ce n’est Allah). [N. du T.]

3 Rapporté par Abû Dâwûd, chapitre de la prière, n°1501, At-Tirmidhî, chapitre des demandes, n°3583, Ahmad 6/371.