Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La position des gens de la Sunna concernant ce qui se passe en Libye

Publié le par عيس ا بو ا نس

La position des gens de la Sunna

concernant ce qui se passe en Libye

par sheikh Abdullah Al Adani

 

Question :

Quelle est la position des gens de la Sunna concernant ce qui se passe actuellement en Lybie et quel est votre conseil à ce sujet ?

 

Réponse :

Les questions à ce sujet sont très nombreuses ces jours-ci, elles nous parviennent aussi bien par internet que par téléphone. Il y a des gens qui nous appellent d’Europe, d’Algérie, de Lybie et d’autres pays concernant ces questions. Il m’est parvenu au travers de ces questions qu’une grande division s’est installée entre les frères à cause de cette affaire et c’est une chose qui n’est pas acceptable. Dans ce genre de troubles, il incombe à tout musulman de s’en écarter et d’en fuir pour préserver sa religion comme l’a ordonné le Prophète . Il a été rapporté que le Prophète a sévèrement mis en garde contre les troubles qui surgiront à la fin des temps en disant :

« Celui qui restera assis dans ces troubles sera mieux que celui qui est debout, et celui qui est debout sera mieux qui celui qui marche, et celui qui marche sera mieux que celui qui court. »

Et Il a ordonné à quiconque trouve un refuge de s’y refugier comme cela a été mentionné dans le hadith de Abou Sa’id dans lequel le Prophètesalalahu.gif a dit :

« Bientôt les meilleurs biens du musulman seront des chèvres et des moutons avec lesquels il parcourra les sommets des montagnes et cherchera les endroits où la pluie est tombée, c’est ainsi qu’il fuira les troubles avec sa religion »

 

Ainsi il n’est pas permis au musulman de parler ou de participer dans ces troubles, l’obligation est de s’en écarter et de les fuir avec sa religion. Il fuit vers le désert, il fuit vers les sommets des montages dans le but de préserver sa religion des troubles. Et il ne s’engage pas à parler de ces sujets en disant des choses qui le mèneront à sa propre destruction et à la perte de sa religion sans parler des pertes de sa dounia. Si l’affaire se limitait à la perte de la dounia ce serait moins grave, mais là, c’est la religion et la dounia qui seront perdus. Le fait que tu participes dans des combats dans lesquels des musulmans se font tuer est une chose qui est loin d’être une affaire à prendre à la légère. Vous connaissez l’interdiction sévère de faire couler le sang des musulmans dans notre religion, comme Allahsobhana.gif dit :

Et un croyant ne peut tuer un autre croyant que par erreur

Il est impossible que le vrai croyant en vienne à tuer un autre croyant volontairement. Si un meurtre venait à se produire entre deux croyants, cela ne peut être que par accident, c’est pour cela qu’Allahsobhana dit à la fin de ces versets:

Et quiconque tue un croyant volontairement sa rétribution sera l’enfer ou il demeurera éternellement et Allah sera en colère contre lui, le maudira et lui préparera un châtiment douloureux

Nous sommes affligés d’entendre qu’il y a parmi nos frères salafis des gens qui participent dans cette agitation, certains se sont retrouvés dans tel camp et d’autres dans l’autre camp ou bien ils se sont éparpillés dans différents groupes et tout cela est interdit car il n’est pas permis au musulman de tuer son frère. Ainsi vous comprenez qu’il s’agit d’une tourmente énorme et qu’il est obligatoire pour tout musulman de s’en écarter. Et nous connaissons la parole du Prophètesalalahu qui a été rapportée dans les authentiques d’Al Boukhary et Muslim à ce sujet :

« Voici les plus grands des grands péchés : l’association à Allah, tuer [1] et la désobéissance aux parents »

Et dans la version rapportée par Anas, le Prophètesalalahu a rajouté à ces trois péchés :

« Le témoignage mensonger »

Et dans la version d’Abdullah Ibn Amr :

« Le mensonge en jurant par Allah »

Vous voyez donc que le fait de tuer une personne fait partie des plus grands péchés qui existent. Le Prophètesalalahu l’a mentionné en deuxième position après l’association à cause de l’énormité de sa gravité. Et dans la narration d’Abdullah Ibn Amr du hadith, le fait de tuer a été mentionné en troisième position après l’association et la désobéissance aux parents. L’imam An-Nasaa’i a rapporté d’Abou Dardaa que le Prophètesalalahu a dit :

« Il y aura toujours espoir qu’Allah pardonne tout péché, sauf l’association et le fait de tuer un croyant »

Et dans la narration de Mou’aawyah :

« À moins que la personne meurt mécréante ou en ayant tué un croyant »

Il est donc interdit au musulman de tuer volontairement un autre musulman car cela fait parti des plus grands péchés. Egalement, le Prophètesalalahu a décrit cet acte comme étant de la mécréance comme nous n’avons vu dans le hadith d’Ibn Mas’oud dans l’authentique d’Al-Bukhary :

« Insulter le musulman est de la perversion et le tuer est de la mécréance »

Dans de nombreux hadiths rapportés dans l’authentique d’Al-Bukhary par plusieurs Compagnons, le Prophètesalalahu a mis en garde les musulmans contre le fait de s’entretuer. Ilsalalahu a dit :

« Après ma mort, ne retombez pas dans la mécréance en vous entretuant »

Et le Prophètesalalahu a également dit :

« Pour Allah, le meurtre d’une seule personne musulmane est pire que la destruction de la terre entière »

Ou une parole qui va dans ce sens. Et nous retrouvons la même chose dans le hadith d’Abdullah Ibn Amr mentionné dans l’authentique d’Al-Bukhary ainsi que dans d’autres livres, où le Prophètesalalahu mentionne que celui qui tue un un mécréant avec qui les musulmans ont un accord ne sentira pas l’odeur du paradis et que son odeur s’éloignera de cette personne à une distance de quarante années (de voyage) ou de quarante printemps. Si c’est le cas pour la personne mécréante avec qui les musulmans ont un accord, alors que dire si la personne est un croyant. La punition sera bien pire.

 

C’est pourquoi nous conseillons nos frères, qu’ils soient en Lybie ou ailleurs, de s’éloigner de ces troubles dans lesquels on verse le sang des musulmans. Et ceci parce que les méfaits sont apparents. Ce sont les musulmans qui subissent les conséquences néfastes de ce grand mal dans leurs affaires religieuses et celles de leur vie quotidienne. C’est surtout le cas lorsque nous savons qu’en réalité cela ne contient aucun effet positif pour les musulmans. Voici ce qui se passe quand les musulmans appellent tous à leur propre étendard. S’il y a des dirigeants musulmans, alors il n’est pas permis de les combattre pour des raisons qui sont basées sur la dounia. C’est pourquoi il est interdit au musulman de participer à un combat qui est livré pour la dounia.

 

Et ici nous mentionnons une très belle histoire qui nous est parvenue avec une chaine de transmission authentique qui, si je me souviens bien, a été rapportée par Abou Ya’la et d’autres et qui a été mentionnée par El Hafidh Ibn Hajar dans « Al Matalib El A’liya Fi Zawai’d El Masanid El Thamaniya » et qui a dans sa chaine Amir Al Cha’bi qui dit :

Lorsque Marwan Al Dahhak a décidé de combattre Ibn Qays, il a envoyé un messager à Ayman Ibn Gharim pour lui demander de combattre avec lui. Il lui dit :

« On aimerait bien que tu participes avec nous au combat »

Ayman Ibn Gharim a répondu :

« Mon père et mon oncle ont participé à la bataille de Badr et ils m’ont confié de ne jamais combattre quelqu’un qui témoigne qu’il n’y a de divinité qui mérite d’être adorée en dehors d’Allah. »

Et ceci a été rapporté en tant que hadith dans lequel le Prophètesalalahu leur a confié à tous les deux (le père et l’oncle d’Ayman Ibn Gharim), de ne jamais combattre quelqu’un qui témoigne qu’il n’y a de divinité qui mérite d’être adorée en dehors d’Allah. Ayman Ibn Gharim a dit à Marwan :

« Si tu m’apporte une exemption (à ce sujet), alors je combattrai avec toi. »

En dans une autre version :

« Si tu m’apporte une preuve évidente, alors je combattrai avec toi »

Marwan lui a répondu :

« Pars ! »

Puis, il l’a calomnié et il l’a insulté. Et c’est pourquoi Ayman Ibn Gharim a composé ces vers (de poésie) qui, par la suite, furent souvent répétés par les savants :

Je ne combattrai pas un homme qui fait la prière…

Pour un autre gouverneur Quraychite à qui je voudrais plaire

Lui, il a son autorité et moi je porte le fardeau de mon péché…

Je cherche refuge auprès d’Allah contre l’ignorance et l’insouciance débauchée

On attend de moi que je tue un musulman sans raison et sans fin…

Mais dans ce cas, je ne servirai plus à rien jusqu’au jour où la mort m’atteint.

Et ce qu’il a voulu dire est ceci :

« Dois-je combattre avec un homme pour son pouvoir alors que cela résultera dans la perte de ma religion ? »

Il n’est donc pas permis au musulman de participer dans ce genre d’agitation sinon il fera parti des combustibles qui attisent leur feu. De plus, s’il y participe, il ne sera pas uniquement tenu responsable de son propre péché, il sera également tenu responsable des péchés de ceux qu’il a égarés.

Le Prophètesalalahu a dit :

« Celui qui introduit une mauvaise coutume en portera le fardeau ainsi que le fardeau de ceux qui l’ont pratiquée et ceci jusqu’au Jour du Jugement Dernier. Et cela ne diminue en rien le fardeau de ceux qui l’ont suivi. »

Et dans un autre hadith Ilsalalahu a dit :

« Celui qui appelle les gens à l’égarement, portera le fardeau de ceux qu’il a appelé et cela ne diminuera en rien le fardeau de ceux qui l’ont suivi. »

Ce hadith se trouve dans l’authentique de Muslim, tout comme le précédent qui a été rapporté par Jarir. Nous retrouvons la même chose dans le hadith de Ibn Mas’oud :

« Il n’y a pas une victime qui se fait tuer sans que le premier fils d’Adam en porte la charge »

C’est-à-dire le fardeau, il portera une part du fardeau du au fait qu’il a été le premier à commettre un meutre.

Donc vous, qui dites suivre la Sounna, lorsque vous combattez dans ce genre de combats insensés et que vous avez entendu les hadiths dans ce domaine, alors vous avez introduit une mauvaise coutume. Il a été rapporté dans le hadith d’Abou Hourayra que nous venons de mentionner, dans l’authentique de Muslim, que le Prophètesalalahu a dit :

« Celui qui combat sous l’étendard de l’égarement, qui se met en colère à cause du sectarisme, qui appelle au sectarisme ou qui fait triompher le sectarisme et qui se fait tuer, aura une mort de la Jahiliya [2]. Et celui qui sort contre ma communauté en battant les gens pieux et débauchés sans éviter les croyants et sans remplir ses engagements, alors celui-là ne fait pas partie de moi et je ne fais pas partie de lui. »

Il est obligatoire aux musulmans de donner une grande importance à l’union et au fait de s’unir avec les dirigeants tant qu’ils sont musulmans. C’est-à-dire qu’il est interdit de sortir contre le gouverneur que l’on sait musulman, comme on vient de le voir.

Car en sortant contre lui, il y a un méfait plus grand que le méfait qui est déjà présent, même s’il y a eu des choses répréhensibles et même s’il y a eu de l’injustice. Le Prophètesalalahu a ordonné dans de nombreux hadiths authentiques de patienter car le mal qu’engendre la révolte contre les gouverneurs est largement plus grand que le mal qui est déjà présent.

C’est pour cela que le Prophètesalalahu a ordonné dans de nombreux hadiths de patienter face à l’oppression des dirigeants. Ilsalalahu a dit :

« Vous allez voir après moi des gouverneurs injustes, patientez jusqu’à ce que vous me rencontriez près du bassin »

Ce hadith a été rapporté par Ouseid Ibn Hadir dans les deux recueils authentiques.

Il y a aussi le hadith de ibn Abbas dans les deux recueils authentiques où le Prophètesalalahu à dit :

« Celui qui réprouve une chose chez son gouverneur qu’il patiente car celui qui meurt en désobéissant au gouverneur d’un empan, mourra d’une mort de la Jahiliya »

 

Les hadiths dans lesquels est ordonnée la patience face à l’oppression du gouverneur sont très nombreux. Tant qu’il est musulman, tant qu’on ne voit pas de lui une mécréance exubérante et qu’il accomplit la prière, il est obligatoire de rester sur cette union.

 

La division contient énormément de mal comme l’effusion du sang, la profanation des honneurs, le ravage des biens, la domination par l’ennemi. C’est pour cela que les ennemis inventent des prétextes pour faire sortir le peuple contre les dirigeants. Comme c’est le cas en ce moment, nos ennemis provoquent des troubles et veulent ainsi prendre le dessus sur le peuple musulman. Ils se font assistés par certains hypocrites, certains ignorants et certains insouciants parmi les musulmans. C’est ainsi que le mal s’installe dans les sociétés musulmanes jusqu’à ce que surgissent les troubles qu’on voit et qu’on entend. La plupart de ces troubles, si ce n’est tous, proviennent des ruses des mécréants.

 

Prenez donc garde ! Oh serviteur d’Allah, prenez garde de ne pas concrétiser l’objectif des mécréants avec ce qui se passe dans nos pays. Et une des preuves les plus évidentes de cela est la participation aux révoltes de certaines chaînes d’informations dans les pays mécréants. Elles provoquent les troubles, répandent les mensonges et les supercheries٫ provoquent les agitations et le désordre jusqu’à ce qu’elles appellent les troubles qui ont lieu dans nos sociétés :

« Le printemps de la révolution arabe »

C’est comme cela qu’ils les ont appelés.

 

Regarde avec quelle ruse nos ennemis nous convoitent, et regarde ce qui ce passe en Libye comment ils ont rentré leurs armées en prétendant vouloir préserver les droits de l’homme et chercher la liberté et d’autres prétextes mensongers.

 

Pourquoi ne font-ils pas cela en Palestine ?

Alors qu’en Palestine les musulmans se font bombarder par les avions des juifs ! Avec tout ce qui se passe là-bas en ce moment, pourquoi les forces de sécurités et ceux qui préservent la paix, comme ils le disent, n’interviennent-ils pas ? Or, ils ont deux poids et deux mesures et ils convoitent ce qu’il y a dans les pays musulmans avec ce genre d’arguments et ces prétextes trompeurs et mensongers. Comment après cela serait-il permis au musulman de combattre avec eux.

 

Et ces derniers jours, nous nous étonnons de la position que prennent certains révolutionnaires et prêcheurs membres de certains groupes à cette époque. Nous voyons qu‘ils permettent aux musulmans de combattre avec ces mécréants contre les musulmans, comme ces fatawas qui proviennent de certains parmi ceux qui appellent à l’agitation.

C’est vraiment une chose étonnante !

 

Hier ils prenaient la question de l’alliance avec les mécréants dans l’absolu [3] et accusaient nos savants d’être des savants du pouvoir lorsqu’ils permettaient le fait de demander l’aide des mécréants pour repousser un mal, et cela dans les limites de la législation en faisant des efforts d’interprétation qui sont permis dans la science. Ils allaient jusqu’à prétendre que cela est de la mécréance. Et aujourd’hui ils viennent avec un mal largement plus grand que cela. Ils travaillent avec ces mécréants qui ont détruit la Libye, tué ceux qui y résident et les victimes ne sont pas seulement les membres de l’armée, comme il a été mentionné sur certaines chaînes d’information mécréantes. Sans parler des autres massacres qui ont lieu dans ce pays. Ce qui est étonnant c’est que les avions bombardent les habitants٫ ensuite les voitures d’ambulance arrivent pour secourir les gens et ils se font de nouveau bombarder par les avions des mécréants jusqu’à ce qu’ils anéantissent le peuple et détruisent le pays sous prétexte de protéger les civils.

 

Mais en réalité leur but est de dévaster les biens des musulmans et de prendre le dessus sur ce peuple et sur l’argent de ce peuple. Et il y a sûrement certains d’entre vous qui suivent les informations et qui ont pu lire ou entendre ce qui se passe à ce sujet. Ils ont mentionné que l’Amérique a amassé en Libye, en dix jours, plus de 550 millions de dollars parmi les biens de la Libye٫ ils détruisent la Libye et ses biens, ils anéantissent le peuple et leurs biens, comme ils l’ont fait au passé et le font toujours en Irak. En Irak, le moindre soldat américain gagne 20 000 dollars par mois et celui qui est gradé parmi eux peut gagner jusqu’à 45 000 dollars par mois. Et qui est-ce qui paye ? C’est l’Irak qui paye, l’Irak est détruit et ses richesses ont été dévastées. Voila ce qu’ils sont en train de faire aujourd’hui en Libye.

 

De plus, certains de ces révolutionnaires utilisent une ambiguïté pour provoquer les troubles. Ils disent que le dirigeant libyen est mécréant. Nous leur répondons alors que même s’il est mécréant, qui parmi les gens de science a dit qu’il était permis de se révolter contre le (gouverneur) mécréant dans toutes les situations ?

Qui a dit cela ?

Au contraire, les savants ont indiqué que même s’il apparait que le gouverneur mécroit d’une mécréance claire et évidente, il n’est pas permis de se révolter contre lui si le mal (résultant) de cette révolte est plus grand que le mal présent (avant la révolte). Et de nombreuses règles religieuses vont dans ce sens : on refoule le plus grand mal par celui qui est moindre.

Il n’y a aucun doute que la révolte et ce qu’elle engendre comme effusion de sang et violation de biens et de l’honneur (des musulmans) est un plus grand mal. Et ce qui se passe actuellement en Libye est une des preuves les plus évidentes démontrant la véracité de cette parole. Il n’y a plus de sécurité, les biens et l’honneur des gens sont transgressés et le sang est versé. Ces choses ont pris une proportion que l’on ne peut imaginer.

Donc comment peut-on dire qu’il est permis d’aider ces mécréants dans ce qui mène à leur domination (sur les musulmans). Cela peut conduire à l’établissement de la mécréance en terre d’Islam, comme cela s’est (en partie) produit en Irak et dans d’autres pays sur lesquels ils ont pris le dessus, et le refuge est auprès d’Allah.

Et nous avons vu précédemment que certains savants ont décrété que l’alliance à un mécréant dans son combat contre un musulman, afin que la parole de ceux qui ont mécru soit la plus élevée, est de la mécréance. Ceci est une des formes d’alliance (aux mécréants) qui mène à l’apostasie. Cheikh Al Islam, Mohammad Ibn Abdil Wahhaab, qu’Allah lui fasse miséricorde, a déterminé cela comme on peut le voir dans plusieurs passages de ses livres, ainsi que de nombreux Imams du Nejd et d’autres savants. Donc l’alliance aux mécréants, si elle mène à ce qui va dans ce sens la, est de l’apostasie.

 

Il est donc interdit de combattre les musulmans de cette manière et dans cette situation. Il est plutôt obligatoire aux musulmans d’être vigilant, de se méfier de ces troubles, d’avertir et de mettre en garde contre cela. Et il est obligatoire à l’ensemble des peuples musulmans de craindre Allah et d’appliquer ce qu’ils ont appris de la religion d’Allah, et de porter leur regard sur les intérêts qu’il convient de convoiter, ainsi que sur les méfaits dont ils doivent se prémunir.

 

Si nous regardons la situation dans laquelle ils se trouvent, nous voyons du surmenage, un faible pouvoir d’achat, des conditions de vie difficiles… tout ceci n’est rien face aux troubles engendrés par ces révolutions qui sont menées dans plusieurs endroits. Regardez tout le sang qui a coulé, les biens et l’honneur des gens qui ont été transgressés et les ennemis (de l’Islam) ont pris le dessus dans les pays musulmans.

Tout ceci est un mal immense !

C’est un mal comparé au fait de patienter, comme Allah nous l’a ordonné, (sous l’obéissance) de nos gouverneurs, tant qu’ils sont musulmans et qu’ils accomplissent la prière. Le musulman se doit également de rester fidele à la communauté musulmane. C’est ce que nous avons vu dans le hadith de Hudhaifa, lorsqu’il a interrogé le Prophète, et lui a demandé ce qu’il lui ordonnait s’il venait à rencontrer les périodes de troubles. Le Prophètesalalahu lui a certes dit :

« Reste fidèle à la communauté musulmane et à leur Imam (dirigeant) »

Et si la division a lieu, et que la communauté est éprouvée par l’absence d’un Imam et d’une communauté soudée, le Prophètesalalahu a dit :

« Ecarte-toi de tous ces groupes, même s’il faut t’agripper de toutes tes forces à la racine d’un arbre jusqu’à la mort »

Nous demandons donc à Allah d’améliorer notre situation et celle de l’ensemble des musulmans, nous Lui demandons de nous guider et de nous aider à trouver la droiture dans notre religion et dans notre vie d’ici-bas.

Allah est le plus savant, que la paix et les éloges d’Allah soient sur notre Prophète Muhammad, ainsi que sur les croyants de sa famille et sur ses compagnons.

Extrait du Cours n°10 du Commentaire de Cheikh Abdullah Al Adani du livre « La perle et le corail », chapitre de l’Emirat