salamou 'alaykoum

Question : on colporte parmi les jeunes des appels à rompre les liens avec certains pays mécréants et à boycotter leurs produits manufacturiers et alimentaires en raison de ce qui est diffusé comme paroles et images qui touchent à la personne du Prophète et à son honneur. Quel est le comportement adéquat à adopter face à ces évènements ?

Réponse : J’ai déjà répondu à cette question précédemment. Mais les musulmans ne peuvent se taire devant ces actes, se taire serait un crime et un signe de leur mort définitive. […] Le droit du Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) n’est pas que nous réprouvions cela uniquement par la parole ou le boycott, car NOUS SOMMES RESPONSABLES du fait que les mécréants se moquent du Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) et de l’islam. Nous sommes comme l’a décrit le Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) à la fin des temps : « Très bientôt, les différentes nations se ligueront et s'attaqueront à vous, comme se jettent un groupe d'affamés sur un plat garni. » Nous dîmes : « Serait-ce en raison de notre faible nombre, ô Messager d'Allah ? » Il répondit : « Vous serez au contraire très nombreux, mais aussi insignifiants que la broutille (Ghuthâ : paille, poussière, débris) portée par le torrent. »

Nul doute que l’ignorance des musulmans, les nombreux égarements dans lesquels ils sont plongés, leur mauvais comportement, et les mauvais actes dont ils se sont rendus coupables ont amené les ennemis de l’islam à critiquer [ouvertement] le Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) et l’islam. Lorsque les musulmans étaient sur l’islam véridique, où qu’ils aillent Allah ouvrait pour eux le cœur des gens et leur pays, car ils appliquaient l’islam comme Allah l’a révélé : croyances authentiques, œuvres conformes, véracité, respect du dépôt, bon comportement, tout cela attire et incite les gens à entrer en islam, sans contrainte. Quant à nous, par nos actes nous défigurons l’islam et empêchons les gens d’y parvenir, et nous amenons les ennemis de l’islam à mépriser, dénigrer et se moquer de l’islam et du Prophète de l’islam (salallahu ‘alayhi wasalam).

Et toutes les actions que l’on peut voir [ces jours-ci] sont la réaction de celui qui est dominé, mais cela ne suffit pas ! Il est nécessaire que les musulmans reviennent à l’islam et sortent de cette état regrettable que le Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) a décrit comme étant un état de faiblesse extrême [Ghuthâ’iyah], ils doivent en sortir ! Ceci, s’il reste chez les musulmans un peu de pudeur, et le secours est auprès d’Allah, de même pour les bonimenteurs qui ont déformé l’islam, s’ils ont encore un peu de pudeur et de fierté pour le Prophète d’Allah (salallahu ‘alayhi wasalam) et l’islam cela doit les amener à la sincérité envers Allah et l’attachement au Livre d’Allah et la Sunna du Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam). Ils doivent suivre le Qur'ân d’une manière authentique, sur la voie du Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) et de ses nobles Compagnons. Ils doivent se hâter et se presser à revenir vers Allah et sa religion véridique, qui est le remède que le Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) leur a présenté [pour sortir de cette situation de faiblesse] et que rien d’autre ne peut remplacer.

Si tous les penseurs de la terre se réunissaient pour sortir les musulmans de cet état d’humiliation, de faiblesse et mépris que nous vivons, ils n’y parviendront pas, au contraire cela ne fera qu’augmenter l’épreuve. Par Allah ! L’unique remède est de s’attacher au Coran et la Sunna. Si ceux qui se moquent de l’islam nous voyaient sur l’islam authentique, il se pourrait qu’ils se repentent, reviennent à la vérité, regrettent ce qu’ils ont fait et embrassent l’islam. Mais l’état des musulmans en Europe ou dans leurs pays encourage les mécréants à se moquer du Messager d'Allah (salallahu ‘alayhi wasalam), de la Communauté et de l’islam. [Le boycott et autres mesures] est la moindre des choses que peuvent faire les musulmans, bien que cela peut n'avoir qu'un effet très limité sans causer de grand tort aux ennemis. Mais c'est plutôt Allah qui domine les ennemis, les vainc, les humilie et les avilie. Ce qui permettra [aux musulmans] d'atteindre le summum de la puissance, de l'honneur, de la fierté et de l'intimidation est de s'attacher fermement au coran et à la Sunna.

Nous appelons tous les musulmans à craindre Allah, nous appelons les savants et les gouverneurs musulmans à se réveiller de leur sommeil, manquements et laxisme. Revenir vers l’islam dans la croyance, la législation, la politique, le comportement. Cela est très important et il n’est pas permis aux musulmans de rester dans cet état d’abaissement lamentable qui permet aux ennemis de mépriser l’islam et le Prophète de l’islam (salallahu ‘alayhi wasalam). Il ne leur est pas permis de rester dans cet état : le Coran est clair et limpide, la Sunna est claire et limpide et les égarements sont également clairs. Et il y a une opposition et une contradiction claire entre les croyances du Coran et la Sunna et la vie que mènent les musulmans. Beaucoup de croyances sont d’un côté et la plupart des musulmans sont de l’autre côté. Dans les pays musulmans, on adore les tombes, on y trouve des égarements, des innovations, la croyance en l’incarnation [Hulûl : Allah s’incarne dans les créatures], la croyance panthéiste [Wihdatu-l-Wujûd : Allah est partout], les appels à l’unicité des religions [toutes les religions sont similaires], la liberté d’en choisir librement une [au sein de l’état musulman et de l’afficher], à la démocratie et tout ce qui va diviser l’union des musulmans, comme si les solutions [aux problèmes] n’existaient qu’en Occident.

[Ils prétendent] que les solutions et la réforme ne reposent que dans la démocratie et les élections. En islam il n’y a rien de tout cela, cette vision des solutions n’existe pas en islam, elle n’est que celle de ceux qui combattent l’islam à travers les élections et trompent de nombreux musulmans insouciants et ignorants. Toute les solutions, pour nous et les autres sont présentes dans le Coran « Nous n'avons rien omis dans le Livre (le Coran) », l’islam appelle à la justice et la bienfaisance : « Allah ordonne la justice et la bienfaisance » « Allah n’est aucunement injuste » Allah n’est injuste ni envers l’homme, ni la femme, ni le musulman, ni le mécréant. L’islam appelle à la justice parfaite, au meilleur comportement, aux croyances authentiques, et à tout le bien. Et au contraire il rejette et refuse tout mal, et les imperfections dans les législations autres que celles de l’islam [Jâhiliyyah] d’orient ou d’occident.

L’imperfection, l’injustice, la transgression et la perversité sont dans les lois des hommes, ces croyances et principes éthiques qui émanent de leur intellect et de celui des démons. Les solutions sont dans l’islam, dans le Livre d’Allah, la Sunna du Messager d'Allah (salallahu ‘alayhi wasalam), le force et la noblesse sont pour ceux qui croient en cette religion de vérité et en sont fiers. Au contraire l’humiliation, la petitesse et le mépris sont pour ceux qui contredisent cette noble religion, car c’est la religion d’Allah, Sa Législation, Son commandement et Son interdiction, qu’il est interdit de contredire en quoi que ce soit.

Je demande à Allah qu’il accorde aux musulmans un repentir sincère de cette situation dans laquelle ils vivent, qu’Il les guide vers la vérité, le bien, la droiture et toutes les choses qu’implique l’islam. C’est en cela que résident la perfection, l’équité, la bienfaisance, la bonté et d’autres choses encore que nous ne pouvons toutes citer dans cette assise. Beaucoup de gens savent cela, parmi les musulmans et non musulmans, même les mécréants connaissent les qualités de l’islam et ce qu’il contient, qu’Allah vous bénisse, car l’islam vient d’Allah. Notre Seigneur possède les plus hauts degrés de perfection et Sa législation possède aussi les plus hauts attributs de perfection, elle ne contient ni injustice ni préjudice ni imperfection. Elle est aux plus hauts degrés d’équité, de perfection et de tout ce qui peut élever l’homme dans cette vie et l’au-delà. Traiter la situation de cette façon est une preuve de faiblesse, mais elle est proportionnelle à l'état des musulmans comme on le dit. Le remède ne réside pas dans cette façon de faire. Le remède - et c'est le plus adéquat - est de revenir à notre religion de vérité et que nous empruntions le chemin de la grandeur et de la puissance. Si nous le faisions, ces gens ne pourraient en arriver à rabaisser le Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam). Nous demandons à Allah qu’Il accorde aux musulman de revenir pleinement [vers la religion], car c’est là le vrai remède. »

Shaykh Rabi’, qu’Allah le préserve, a dit vrai, ce sont les musulmans qui sont responsables de cette situation. Wallahi ! Combien parmi ceux qui prétendent l’islam insultent Allah et Son prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) sans aucun gêne, à longueur de journée, et ceux qui ont pu s’asseoir avec les savants ou lire leurs livres savent que cette question revient très souvent : « Quel est le jugement sur un musulman qui insulte Allah et Son Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) ? » Combien de musulmans, même s’ils n’insultent pas directement le Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) se moquent de sa Sunna : untel se moque de la barbe, l’autre du qamîs, du siwak, de certaines de ses paroles… la liste est longue.

Shaykh Al-Fawzân dit : « S’il se moque ou rabaisse la religion, il devient mécréant apostat s’il ne se repent pas sincèrement, et il vit sur une religion autre que l’islam, de même s’il se moque d’un des Noms d’Allah, de la prière, de la zakat, du jeûne, du pèlerinage, de la sunna du messager comme le siwak, le fait de laisser pousser la barbe et de tailler les moustaches, ainsi que de tous les actes d’obéissance, même s’ils ne sont que recommandés et pas obligatoires. Celui qui s’en moque est mécréant, car il se moque de la religion d’Allah. Et Allah a rappelé que ce sont les hypocrites qui se moquent de la religion, lorsqu’Il dit : « Et lorsqu’ils vont voir leurs diables », c'est-à-dire lorsque les hypocrites qui prétendent être musulmans vont voir les mécréants, les juifs et d’autres : « Ils disent : nous sommes avec vous, nous ne faisons que nous moquer » (Al-Baqarah, v.14). » (Al-Istihzâ’ bi-Dîn)

Et ce sont ces mêmes personnes qui ne connaissent rien de la Sunna du Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam), qui ne la pratiquent pas dans leur vie quotidienne, que l’on trouve à manifester dans la rue, à brûler des drapeaux, à appeler au boycott. Mais tout cela ne changera rien dans sa vie, ne le rapprochera pas plus d’Allah, ne l’empêchera pas de tendre la main vers les mécréants pour obtenir des aides sociales, de s’humilier sur son lieu de travail, d’avoir peur de dire qu’il est musulman, qu’il doit faire la prière, que sa femme porte le voile… Crier, brûler un drapeau est très facile, ne plus manger de Krisprolls encore plus, mais les vraies solutions énoncées par shaykh Rabi’ et les savants de la Sunna demandent elles d’être forts et patients. Relisez encore et toujours La voie vers la puissance et la consolidation de shaykh ‘Abd Al-Mâlik Ramadani pour voir plus en détails (et en français) quelle est cette voie vers le succès.

Méditez bien sur l’état d’humiliation des musulmans dont ils sont seuls responsables : nous en sommes arrivés à demander aux mécréants de s’excuser de détester Allah et Son Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam). Allahu Akbar !! Le Qur'ân ne dépasse-t-il plus nos gorges ? Allah dit :
« Et si tu les interrogeais, ils diraient : “ Nous ne faisions que bavarder et jouer.” Dis : “Est-ce d’Allah, de Ses versets et de Son messager que vous vous moquiez ? ”. Ne vous excusez pas : vous avez bel et bien renié la foi après avoir cru » (Sourate At-Tawbah, v.65-66).

Shaykh Al-Fawzan nous explique : « Ils sont venus s’excuser auprès du prophète en disant : « ô messager d’Allah, nous n’avons dit cela que pour plaisanter et passer le temps, nous ne voulions pas nous moquer de la religion ». Mais le Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) n’a pas accepté leurs excuses et il leur répondait comme Allah le lui a ordonné : « Dis : “Est-ce d’Allah, de Ses versets et de Son messager que vous vous moquiez ? ”. Ne vous excusez pas : vous avez bel et bien renié la foi après avoir cru ». Le Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) ne disait rien de plus et ne s’est pas retourné vers celui qui est venu s’excuser, il ne faisait que lire ce verset car Allah le lui a ordonné : « Dis : “Est-ce d’Allah, de Ses versets et de Son messager que vous vous moquiez ? ”. Ne vous excusez pas : vous avez bel et bien renié la foi après avoir cru ». » (Al-Istihzâ’ bi-Dîn)

Les musulmans ont tellement oublié les règles d’Al-Walâ wal-Barâ (l’Alliance et désaveu) qu’ils en arrivent à être étonnés que les mécréants puissent critiquer la religion ou se moquer d’eux. Alors que c’est une caractéristique qu’Allah a rappelé à de nombreuses reprises dans le Qur'ân :

« On a embelli la vie présente à ceux qui ne croient pas, et ils se moquent de ceux qui croient. Mais les pieux seront au-dessus d’eux, au Jour de la Résurrection. Et Allah accorde Ses bienfaits à qui Il veut sans compter. » (Al-Baqarah, v.212)
« Dans le Livre, il vous a déjà été révélé que, lorsque vous entendez qu’on renie les versets d’Allah (le Coran) et qu’on s’en moque, vous ne devez pas vous asseoir avec eux jusqu’à ce qu’ils parlent d’autre chose. Sinon, vous serez comme eux. Allah rassemblera tous les hypocrites et les mécréants en Enfer. » (An-Nisâ, v.140)
« Ô vous les croyants ! Ne prenez pas pour alliés ceux qui se moquent et jouent de votre religion, parmi ceux qui ont reçu le Livre avant vous, et les mécréants. Et craignez Allah si vous êtes croyants. Et lorsque vous faites l’appel à la prière, ils s’en moquent et en jouent. Ceci car ce sont des gens qui ne raisonnent point. » (Al-Mâ’idah, v.57-58)
« Ils traitent de mensonge la vérité quand celle-ci leur vient ; mais ils auront bientôt des nouvelles de ce dont ils se moquent. » (Al-An’âm, v.5)
« Telle sera leur récompense, l’Enfer, pour avoir mécru et pris en moquerie Mes signes et Mes messagers. » (Al-Kahf, v.106)
« Et quand ils te voient, ils ne cessent de se moquer de toi, en disant : « Est-ce là celui qu’Allah a envoyé comme Messager ? » (Al-Furqân, v.41)
« Malheur aux humains ! Nul messager ne leur est venu sans qu’ils ne s’en moquent. » (Yâ-Sîn, v.30)

Les versets en ce sens sont très nombreux. Mais arrêtons-nous sur les derniers versets de sourate Al-Hijr dans lesquels Allah nous montre quel doit être notre comportement dans cette situation :
« Expose donc ouvertement ce qu’on t’a ordonné et détourne-toi des polythéistes. Nous t’avons effectivement protégé des moqueurs. Ceux qui associent à Allah une autre divinité. Mais ils sauront bientôt. Et Nous savons certes que ta poitrine se serre à cause de ce qu’ils disent. Proclame donc la gloire de Ton Seigneur et Sa louange, et sois de ceux qui se prosternent, Et adore ton Seigneur jusqu’à ce que te vienne la mort. » (Al-Hijr, v.94-99)

Et voici l’explication de ces versets données par le grand savant de l’exégèse, l’imam ‘Abd Ar-Rahmân ibn Nâsir As-Sa’dî :

« Puis Allah ordonna à Son Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) de ne pas prêter attention à eux (les polythéistes de Quraysh) et à d’autres, et qu’il expose à tous clairement ce qu’Allah lui a ordonné, et que ni les actes ni les paroles des moqueurs ne doivent l’en empêcher. « détourne-toi des polythéistes. », c'est-à-dire ne prête pas attention à eux et laisse leurs insultes et railleries envers toi car « Nous t’avons effectivement protégé des moqueurs. » Nous avons protégé ta personne et ce avec quoi tu es venu, et cela est la promesse d’Allah à Son Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) : les moqueurs ne lui causeront aucun tort, et Allah se chargera de leur faire subir divers châtiments. Et Allah a accompli Sa promesse : personne ne s’est jamais moqué du Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) ou de ce avec quoi il est venu sans qu’Allah ne le fasse périr et mourir de la pire des morts. Puis Allah les décrit [en montrant] qu’ils [veulent] te causer du tort ô Prophète ! Mais ils veulent également causer du tort à Allah « Ceux qui associent à Allah une autre divinité. » alors qu’Il est leur Seigneur et leur Créateur [...] « Mais ils sauront bientôt. » les conséquences de leurs œuvres lorsqu’ils arriveront dans l’au-delà. « Et Nous savons certes que ta poitrine se serre à cause de ce qu’ils disent. » en raison de leurs mensonges et railleries, et Nous sommes capable de les amener au châtiment et de presser la venue de ce qu’ils méritent. Allah leur laisse un temps mais Il ne les oublie pas. Et quant à toi ô Muhammad ! « Proclame donc la gloire de Ton Seigneur et Sa louange, et sois de ceux qui se prosternent, » C'est-à-dire : rappelle-toi souvent d’Allah, célèbre Sa gloire et Sa louange, accomplis souvent la prière et ainsi ta poitrine s’élargira et s’ouvrira et cela t’aidera dans ce que tu as à accomplir. « Et adore ton Seigneur jusqu’à ce que te vienne la mort. » [En arabe : Yaqîn] la certitude, c'est-à-dire la mort. Continue incessamment de te rapprocher d’Allah par différentes formes d’adoration. Il ne cessa de mettre en application l’ordre de son Seigneur et était constamment dans l’adoration jusqu’à ce que la mort lui vienne de son Seigneur. »

On retrouve ici le conseil de shaykh Rabi’, c’est dans le retour total à la religion d’Allah que repose le succès de ce monde et de l’au-delà, et les solutions aux problèmes des musulmans. Combien d’entre nous ont mis en application cet ordre d’Allah ? Qui a multiplié le rappel d’Allah ? Les aumônes ? S’est levé la nuit ? A invoqué sincèrement son Seigneur ? Alors ne nous laissons pas tromper par les gesticulations des bonimenteurs ignorants et réveillons-vous !

Wallahu ‘alam.

Traduit par les salafis de l’Est.

 

 

 

 

 


Question : Quel est votre point de vue concernant le boycott de l'Etat du Danemark ?


Réponse de Shaykh Ar-Rajihi :

Louange à Allah, Seigneur de l'Univers, et qu'Allah prie et salue notre Prophète Muhammad, ainsi que sa famille, ses compagnons et ceux l'ayant suivi. Après cela :
Il n'y a aucun doute dans le fait que le boycott du Danemark et de la Norvège, qui se sont moqués du Messager d'Allah (صلى الله عليه وسلم) est le minimum pouvant être accompli, et qu'il est du devoir du musulman de les boycotter et d'inciter les gens à le faire. Ce qu'ils ont commis n'est que mécréance et égarement, et cela relève même de la mécréance abjecte. Par cela, ils ont rompu le pacte qui les liait à nous, car le fait d'insulter le Messager, d'insulter Allah ou d'insulter la religion revient à briser ce pacte.
Le repentir de celui qui insulte le Messager n'est pas accepté selon la parole la plus juste des Savants, et ce afin que les gens ne s'aventurent pas à tomber dans une mécréance aussi abjecte. À ce sujet, Shaykh Al Islam Ibn Taymiyyah a rédigé l'ouvrage intitulé "As-Sarim Al Masloul 'ala Shatim Ar-Rassoul".
Le minimum pouvant être accompli par le musulman dans ce cas est donc le boycott. Il se doit de les boycotter et de clarifier aux gens leur mécréance, leur égarement, et le fait qu'ils ont par cela brisé le pacte qui les liait aux musulmans. Ils sont considérés comme "Ahl Adh-Dhimmah", il existait auparavant un pacte et un accord de protection (dhimmah) entre eux et les musulmans, mais cet acte a eu pour conséquence de rompre ce pacte ; car le fait d'insulter le Messager revient à insulter et injurier Allah, qui l'a envoyé, et ceci est la plus grande et la plus abjecte des mécréances.
Chacun doit donc faire ce qui est en sa capacité, notamment le fait d'expliciter ce jugement aux gens, et de n'entretenir aucun lien avec eux de quelque sorte que ce soit.
Je demande à Allah de venir au secours de l'Islam et des musulmans, et qu'Allah prie, salue et bénisse Son serviteur et Messager, notre Prophète Muhammad, ainsi que sa famille et ceux qui l'ont suivi.



Source : http://www.islamlight.net/index.php?...4181&Itemid=35

 

 

 

 


 La question suivante a été posée à Cheykh Ar_Rajihi :

Quel est le statut juridique concernant le boycott des produits américains et anglais ?


Réponse :

Oui, il incombe de les boycotter. Puisque nous pratiquons le Qounout et que nous faisons des invocations contre eux, alors a fortiori nous boycottons leurs marchandises puisqu'elles renforcent leur économie ; donc il faut les boycotter.
Fin de citation.

Pour écouter l'audio :
http://www.zshare.net/audio/543252265112094c/






 La question suivante a été posée à Cheykh Ar_Rajihi le 15 Mouharram 1430, correspondant au 12 janvier 2009 :

Question : Quel est le statut juridique du boycott ?

Cheykh : Le boycott de quoi ?

Question : Le boycott des marchandises appartenant aux mécréants qui combattent nos frères.

Cheykh : Oui, cela est obligatoire, dorénavant il faut les boycotter, c'est une obligation.

Question : Est-ce que cela est spécifique au fait qu'il y ait une guerre entre nous et eux, ou est-ce général ?

Cheykh : Les mécréants qui en aident d'autres à combattre les musulmans sont eux aussi boycottés.

Question : Concernant ce sujet, nous avons entendu quelques frères dirent que le boycott était inutile, et ils justifiaient cela par le fait que nous ne pouvions pas boycotter tous leurs produits. Nous leur avons dit (Cheykh intervient directement).

Cheykh : Non, non, le boycott est très utile, et cela a énormément affecté les sociétés au Danemark, au point qu'elles réclament l'arrêt de ce blocus, (propos inaudibles). Le boycott est vraiment très efficace, donc il ne leur est pas permis de tenir ce genre de discours.
C'est une chose très utile et qui a énormément touché les sociétés travaillant avec le Danemark.
Fin de citation.

Pour écouter l'audio : http://www.zshare.net/audio/543259893ddaca9c/




 A ce sujet, la question suivante a été posée à Cheykh Ar_Rajihi :

Est-il avéré que le prophète -que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui- faisait du commerce avec les mêmes personnes avec qui il était en guerre (Mouhariboun)?

Cheykh :

Non. Les "mouhariboun" sont ceux qu'il combattait. Par contre il faisait du commerce avec les polythéistes qui n'étaient pas en guerre avec lui : il a acheté un mouton à un polythéiste, il a laissé les Juifs à Khaybar cultiver la terre et s'occuper des palmiers à condition qu'ils lui reversent une partie, lorsqu'il est mort son armure était en gage chez un Juif etc.
En ce qui concerne le "mouharib", il n'y a ni achat ni vente avec lui, mais il y a plutôt le combat armé. Son sang et ses biens sont licites.
Quant aux mécréants ayant le statut de "moussaalim" -c'est-à-dire celui provenant d'un pays avec qui les musulmans ont un accord de paix- et celui ayant le statut de "dhimmi" -c'est-à-dire qu'il vit sous l'autorité musulmane en payant l'impôt "al jizya"- alors ces 2 catégories de mécréants ont l'assurance de voir leur vie et leur biens protégés.

Mais le mécréant qui combat les musulmans, celui-là ni on le nourrit ni on lui donne à boire. Il y a une guerre entre lui et les musulmans, comment vas-tu faire du commerce avec celui qui nous combat ?!!
Fin de citation.

Pour écouter l'audio : http://www.zshare.net/audio/54332808a154e36d/

 

 

Nous est-il permis d'acheter des produits chez eux et de travailler avec eux en Europe ?

Cheykh Al Albani




La question suivante a été posée à Cheykh Al Albani, rahimahoullah :

Question : Etant donné la guerre nous opposant aux juifs, nous est-il permis d'acheter des produits chez eux et de travailler avec eux en Europe ?

Cheykh Al Albani :
Acheter des produits aux juifs ??


Question : Oui, et aussi travailler avec eux en Europe.

Cheykh Al Albani : Nous ne faisons pas de distinctions entre les juifs et entre les chrétiens concernant les rapports à avoir avec eux dans ces pays-là.

En ce qui concerne les mécréants polythéistes ayant le statut de "dhimmi" (1) en terre d'Islam, alors il est connu que ceci est permis. Et ceci s'applique également à ceux ne vivant pas en terre d'Islam, ayant un accord de paix et ne nous combattant pas.

Cependant, il n'est pas permis d'avoir des relations et des échanges commerciaux avec ceux étant en guerre contre les musulmans, aussi bien ceux vivant en territoires occupés -tel les juifs en Palestine- que ceux vivant dans leurs pays. Aussi longtemps qu'ils seront en guerre contre nous, il ne sera pas permis d'avoir des relations commerciales avec eux, et ceci de manière absolue.
Fin de citation.

Pour écouter l'audio : http://www.zshare.net/audio/541664427bc53387/
(1) : juif, chrétien ou majouss (selon une divergence) vivant en terre d'Islam, payant l'impôt "al jizya". Pour plus de renseignements sur les règles relatives au "dhimmi", revenir aux différents ouvrages de jurisprudence islamique.


 

 

Faut-il boycotter les produits américains, anglais et Australiens...?

Cheykh Al Louhaydane




Question :

Quelqu'un a demandé à Cheykh Al Louhaydane s'il fallait boycotter les produits américains, anglais et australiens, en sachant qu'il n'y a pas de produits équivalents disponibles.


Sa réponse a été la suivante :

"J'ai indiqué lors de la précédente assise que le Jihad ne se résume pas à prendre des armes meurtrières qui atteignent ceux que l'on vise tout comme ceux que l'on ne vise pas. Ses différentes manières et ses moyens sont nombreux : par la main, la langue, la plume et l'argent.
Le boycott des produits américains, anglais et australiens fait sans aucun doute partie du combat que les musulmans mènent contre ces pays-là qui commettent toutes sortes d'oppression et de calamité.

Lorsqu'ils parlent de l'Irak dans la presse ou à la radio, ils disent qu'ils sont venus pour libérer l'Irak ! Ils prennent le monde entier pour des imbéciles en tenant ce genre de discours. Celui qui détruit les maisons avec leurs habitants, tue les enfants, les femmes et les vieillards ainsi que ceux qui partent et dont on ignore s'ils fuient la guerre ou autre chose, depuis quand dit-on d'un tel personnage qu'il vient pour libérer ?
Le boycott des produits américains, anglais et australiens, lorsqu'il est accompli avec une bonne intention, fait partie du Jihad dans la voie d'Allah.

Quand à la remarque de celui qui pose la question, qui consiste à dire qu'il n'y a pas de produits de substitutions : qu'il sache que les choses qu'on ne peut remplacer sont celles qui sont indispensables aux gens, tout en ayant préalablement défini ce qu'est une chose indispensable.
Il fût un temps où les gens ne disposaient pas des produits américains, et il vivaient très bien. Et maintenant, grâce à l'import-export, ils peuvent se passer d'eux encore plus qu'avant.
Et le fait de multiplier l'importation des produits et des marchandises provenant de ces état injustes et cruels revient en quelque sorte à dilapider son argent. Le prophète -que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui- dans un hadith authentique a interdit plusieurs choses dont le fait de dilapider son argent. Et dépenser son argent dans ce qui ne constitue pas un besoin et dans ce qui renforce l'économie d'un état injuste est une sorte de gaspillage, tout comme dépenser une petite somme pour accomplir un péché. Et ceux qui gaspillent leur argent sont les frères des diables."
Fin de citation.

Pour écouter l'audio : http://www.zshare.net/audio/543237176107b22e/